Retour

Plus de 92 000 $ en dons pour Mélanie Joly lors de la dernière campagne électorale

La députée d'Ahuntsic-Cartierville et ministre du Patrimoine canadien, Mélanie Joly, a amassé 92 610 $ en dons lors de la dernière campagne électorale fédérale, l'automne dernier. Il s'agit du montant de contributions récoltées le plus élevé parmi les candidats élus des principaux partis.

Un texte de Marie-Eve Cousineau

Radio-Canada a épluché les rapports financiers des élus du Parti libéral du Canada (PLC), du Parti conservateur du Canada (PCC) et du Nouveau Parti démocratique (NPD), maintenant disponibles sur le site d'Élections Canada.

Au palmarès des dons recueillis, Mélanie Joly devance le député libéral de Sudbury, Paul Lefebvre, l'ex-ministre et députée conservatrice de Milton, Lisa Raitt, le député libéral de Mississauga-Brampton-Sud et ministre de l'Innovation, des Sciences et du Développement économique, Navdeep Bains, et le député libéral de Nova-Centre, Sean Fraser.

Les contributions récoltées sont nettement moins élevées chez les néo-démocrates. La députée de Nanaimo-Ladysmith, Sheila Malcolmson, arrive en tête avec 44 030,75 $, suivi du député d'Okanagan-Sud-Kootenay-Ouest, Richard Cannings (40 176,35 $), et du député d'Esquimalt-Saanich-Sooke, Randall Garrison (36 106,85 $).

Selon le professeur en sciences politiques de l'Université Concordia Guy Lachapelle, c'est notamment la notoriété de Mélanie Joly à Montréal qui a permis à la candidate d'obtenir autant d'argent de donateurs.

La principale adversaire de Mélanie Joly dans Ahuntsic-Cartierville, la néo-démocrate Maria Mourani, a reçu pratiquement six fois moins de contributions, soit 16 400 $. Le NPD lui a toutefois versé près de 64 930 $.

Mélanie Joly, elle, a reçu environ 53 935 $ du PLC.

Pas de plafond sur les dons

Les candidats peuvent recueillir un montant illimité provenant de contributions individuelles durant une période électorale. Le Directeur général des élections du Canada leur impose toutefois un plafond sur les dépenses - dépenses pouvant être remboursées jusqu'à 60 % par l'État si le candidat a obtenu au moins 10 % des voix.

Dans la circonscription d'Ahuntsic-Cartierville, ce plafond était fixé à 220 041,13 $ lors de la dernière campagne. Mélanie Joly et Maria Mourani ont respectivement dépensé 149 387,67 $ et 82 421,01 $.

Radio-Canada a tenté, en vain, d'obtenir une entrevue avec Mélanie Joly.

Par courriel, sa directrice de bureau de circonscription, Véronique Papineau, a souligné que « la campagne de Mélanie Joly, afin d'inciter les électeurs à participer au processus politique, reposait entièrement sur l'appui de donateurs individuels ». « Le message de Justin Trudeau pour changer ensemble et appuyer les familles de la classe moyenne, poursuit-elle, a suscité un appui important au Québec et partout au Canada. »

Plus de 150 personnes ont contribué à la campagne électorale fédérale de Mélanie Joly. Une quinzaine d'entre elles ont fait un don de 1500 $, le montant maximal qu'un citoyen ou un résident permanent peut verser par année à l'ensemble des candidats aux élections, des candidats à l'investiture ou des associations de circonscription.

Plus d'articles

Commentaires