Retour

Plusieurs milliers de dollars pour la construction du nouveau bureau de Fildebrandt

Le nouveau bureau de l'ancien député du Parti conservateur uni (PCU), Derek Fildebrandt, pourrait coûter des dizaines de milliers de dollars aux contribuables.

La décision du député Fildebrandt de quitter le caucus du PCU la semaine dernière pour siéger comme indépendant a laissé le Bureau de l’Assemblée législative responsable de lui trouver un nouveau bureau.

Le bureau, qui sera situé dans l’Édifice fédéral, devra probablement être adapté par le Bureau de l’Assemblée législative pour répondre aux besoins d'un député indépendant.

Selon Alex McCuaig, directeur du Bureau de l’Assemblée législative, il est possible de modifier les divisions de l’Édifice fédéral. Toutefois, les députés ne peuvent pas être placés dans une salle au « concept ouvert ».

« Ils ont besoin d’un lieu leur permettant d’avoir des conversations sans que d’autres membres d’un autre caucus puissent les écouter », a-t-il ajouté.

Bien que l’emplacement du bureau du député Fildebrandt n’ait pas encore été finalisé, plusieurs sources ont déclaré à CBC que son bureau sera au quatrième étage, dans une zone qui était autrefois utilisée comme salle de formation pour le personnel du Bureau de l’Assemblée législative.

Un bureau qui pourrait coûter 50 000$

Selon Alex McCuaig, le montant final du bureau n'a pas encore été fixé. Cependant, les coûts liés à la création d'un nouveau bureau dans un ancien bâtiment peuvent s'additionner rapidement, selon l'entrepreneur général Curtis Farvolden qui travaille pour l'entreprise Odin Renovations.

« Selon les matériaux, le coût pourrait osciller entre 20 000 et 50 000 $ », estime-t-il.

Démission au milieu de scandales

Derek Fildebrandt a démissionné du caucus du PCU le 15 août à la suite d'une série de scandales politiques très médiatisés, mais il reste député dans Strathmore-Brooks en tant qu’indépendant.

Derek Fildebrandt se joint comme indépendant à trois autres députés: Richard Starke, le progressiste-conservateur qui n’a pas voulu s’associer au Parti conservateur uni, le libéral David Swann et Greg Clark, le chef du Parti albertain.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un rottweiler goûte à du citron pour la première fois





Rabais de la semaine