Retour

Pont de Nipigon : dépassements de coûts à prévoir

Les coûts de la réparation du pont de Nipigon, dans le nord-ouest de l'Ontario, dépasseront largement les estimations initiales de 8 à 12 millions de dollars, selon des documents obtenus par La Presse canadienne.

De plus, ces réparations prendront près de trois ans.

Le gouvernement de l'Ontario refuse de dévoiler son estimation des coûts totaux et d’affirmer si les contribuables devront payer la facture pour les réparations de ce pont qui n’avait que 42 jours avant qu’il ne se déchire, en janvier 2016.

« Depuis les problèmes fonctionnels de janvier 2016, notre principale priorité a été de faire connaître au public l'état d'avancement du projet et les causes des problèmes », a déclaré Celso Pereira, le porte-parole du ministre des Transports, dans un communiqué.

« Ceci étant dit, les négociations avec l'entrepreneur concernant ces coûts sont en cours et le ministère n'est pas en mesure de les publier, car cela pourrait mettre en péril le statut de ces négociations. »

La Presse canadienne a obtenu des documents d’analyse qui traitent de problèmes dans la construction du pont et de retards qui entraînent des coûts supplémentaires, mais la mais la quasi-totalité des montants sont censurés.

L'une des seules estimations de coûts supplémentaires qui n'a pas été biffée est au sujet de la réparation d’une poutre qui « ajoutera un mois au calendrier de construction et pourrait coûter jusqu'à deux millions de dollars ».

Réactions

Le porte-parole du NPD ontarien en matière de transport, Wayne Gates, a déclaré que le public a le droit de connaître les coûts supplémentaires et que l'entreprise qui était en charge du projet initial devrait payer la facture pour la réparation du pont.

« Ils devraient être responsables du coût total », selon lui. « Que ce soit de 8 à 12 millions de dollars (comme le suggérait l’estimation initiale) ou de 30 millions de dollars, les contribuables ne devraient pas payer un sou. »

De son côté, le porte-parole du Parti progressiste-conservateur, Michael Harris, a déclaré qu'il s'attendait à ce que les négociations sur les coûts de réparation aient été effectuées avant le début des réparations, et non pas 16 mois plus tard.

« Je pense que n'importe qui, vous ou moi, construisons une maison ou faisons une rénovation, nous essayons de faire accepter ces coûts », a-t-il dit. « Il semble que ce gouvernement négocie complètement à l’envers. »

Les rapports d'ingénierie ont révélé qu'une combinaison de défauts de conception et d'installation de plusieurs composantes avait provoqué le bris initial. Des boulons mal serrés sur une partie du pont ont cassé, ce qui avait alors provoqué le soulèvement d’une dalle d'acier.

Le pont avait coûté 106 millions de dollars à construire.

Deux des quatre voies sont présentement ouvertes, mais selon le ministère, il ne sera pas rouvert entièrement avant la fin de 2018.

Plus d'articles