Retour

Portrait de la future astronaute Julie Payette en 1992

Le premier ministre Justin Trudeau a dévoilé l'identité de la prochaine gouverneure générale du Canada. Il s'agit de l'ancienne astronaute Julie Payette. Il y a 25 ans, c'est à l'Agence spatiale canadienne qu'elle était nommée. Portrait de la recrue en 1992, au moment de son entrée dans la sphère publique.

Le 8 juin 1992, l’Agence spatiale canadienne dévoile les noms des quatre Canadiens sélectionnés pour devenir astronautes. La Québécoise Julie Payette fait partie des recrues. Une semaine plus tard, la journaliste Marie-Anna Murat consacre un reportage à la nouvelle astronaute. L’espace d’une journée, elle la suit sur son milieu de travail.

La jeune ingénieure est dépassée par la frénésie autour de sa nomination. À 28 ans, elle est propulsée parmi les personnalités canadiennes les plus en vue. Ses collègues au laboratoire de Bell Northern en tirent une grande fierté : « On savait quand on l’a embauchée que c’était une personne extraordinaire », témoigne l’un d’entre eux.

Déjà, on apprend que Julie Payette compte de multiples talents. En plus de pratiquer le triathlon, elle chante, joue de la flûte et parle couramment plusieurs langues. La future astronaute fait pourtant preuve d’une grande modestie. Elle se confie sur ses craintes par rapport à l’entraînement et sur la perception qu’elle a d’elle-même.

25 ans plus tard, Julie Payette devient la 29e gouverneure générale du Canada et la quatrième femme à occuper cette fonction.

Ce portrait de Julie Payette a été diffusé au bulletin de nouvelles Plus du 15 juin 1992.

Suivez-nous sur la page Facebook Les Archives de Radio-Canada

Plus d'articles

Commentaires