Retour

Portrait des candidats à la direction du NPD de la Saskatchewan

Sans chef officiel depuis les dernières élections provinciales en avril 2016, les membres du Nouveau Parti démocratique de la Saskatchewan (NPD) éliront leur nouveau leader samedi à Regina.

Voici un portrait des deux candidats en lice pour le poste.

Ryan Meili

Depuis un an, il représente la circonscription de Saskatoon-Meewasin à l’Assemblée législative. Il en est à sa troisième course à la direction du parti en moins de 10 ans.

Médecin de formation, Ryan Meili affirme que son objectif premier est la santé. Il propose un accès universel à l’assurance médicaments.

Depuis le début de sa campagne, Ryan Meili insiste sur le fait qu’il apporte une vision nouvelle de la politique au sein du parti en raison son parcours de médecin et non de politicien.

Ryan Meili souhaite miser sur les communautés rurales qui, selon lui, sont souvent considérées comme acquises par le Parti saskatchewanais.

Trent Wotherspoon

À la différence de son rival, Trent Wotherspoon a déjà de l’expérience comme chef de parti. Le député de Regina-Rosemont a assuré l’intérim à la tête du NPD, après que son ancien chef, Cam Broten, ait été défait aux élections provinciales d’avril 2016.

Trent Wotherspoon est un ancien enseignant. Il fait partie du caucus néo-démocrate depuis 2007.

Il mise sur l’accès universel aux services de santé mentale et aux services pour toxicomanes. Selon lui, son engagement à protéger les sociétés d’État le différencie de son adversaire.

Trent Wotherspoon se dit même prêt à modifier la Constitution pour s’assurer que les sociétés d’État ne disparaissent pas aux mains de particuliers.

Des plateformes électorales semblables

Les deux candidats à la direction du NPD partagent certaines idées similaires. Tous deux souhaitent qu’il y ait une augmentation du financement en éducation et en santé.

Selon eux, l’équilibre budgétaire est idéal, mais pas au détriment des services publics. Ils s’opposent à davantage de compressions dans le secteur public, particulièrement à celles touchant les travailleurs de la fonction publique.

Ryan Meili et Trent Wotherspoon se rejoignent également sur l’instauration d’un salaire minimum à 15 $ de l’heure.

Selon les informations d’Andréanne Apablaza

Plus d'articles