Retour

« Pour moi, les 65 % de '' oui ", c’est un " oui " à madame Ouellet »

Les réactions sont nombreuses dans l'Est-du-Québec, à la suite du vote de confiance des membres du Bloc québécois à l'endroit de leur chef Martine Ouellet. Martine Ouellet n'a reçu que 32 % d'appui de la part des membres.

Un texte de Laurie Dufresne, d’après les informations de Paul Huot

La députée bloquiste de Manicouagan, Marilène Gill, s’est dite déçue du résultat. Marilène Gill est l'une des rares députées bloquistes à avoir soutenu sa chef dans la crise qui l'oppose depuis des mois à l'ensemble de la députation de son parti.

Marilène Gill souligne cependant que si les membres du Bloc ne soutiennent pas Martine Ouellet, ses idées ont néanmoins reçu un appui majoritaire des membres, lors du vote de confiance qui se déroulait en fin de semaine.

« Je passe quand même le même message que portait madame Ouellet, et pour lequel on a eu 65 % de '' oui ''. [...] Advenant qu’elle quitte, il reste que les gens ont voté pour l’idée de madame Ouellet de façon majoritaire. Son empreinte sur le Bloc Québécois est très importante. »

« Porte ouverte à de nouvelles perspectives »

De son côté, l'ex-vice-présidente du Bloc québécois Kédina Fleury-Samson, qui a longtemps soutenu Martine Ouellet, estime que sa défaite va permettre de débloquer la crise.

Kédina Fleury-Samson avait quitté ses fonctions en mai dernier, parce qu'elle était mal à l’aise avec certaines décisions prises par le Bloc sous la gouverne de Martine Ouellet. Elle croit aujourd'hui que le départ de Martine Ouellet ouvre la porte au renouvellement.

Plus d'articles

Vidéo du jour


Les glucides mettent-ils notre santé en jeu?





Rabais de la semaine