Retour

Pourquoi l’Alberta menace-t-elle la Colombie-Britannique avec l’électricité?

Les transactions d'électricité sont le seul exemple cité par Rachel Notley à titre de sanctions possibles de l'Alberta contre la Colombie-Britannique, même si elles représentent des échanges modestes entre les deux provinces.

La Colombie-Britannique entend restreindre le transport de bitume dilué sur son territoire, mais la décision est dénoncée comme inconstitutionnelle par le gouvernement albertain. Ce dernier y voit une tentative de bloquer l’expansion du pipeline Trans Mountain.

Rachel Notley a examiné avec son Cabinet des sanctions possibles contre son voisin, « par exemple, les échanges interprovinciaux d’électricité ».

Échanges modestes

Ces échanges de courant sont cependant modestes, relève Allan Fogwill, le PDG de l’institut de recherche canadien de l’énergie. « C’est une petite quantité d’électricité, comparé au total de la consommation en Alberta », estime-t-il.

En 2016, l’Alberta a exporté 556 MWh vers l’ouest et importé 283 MWh. Ces quantités représentent à peine plus de 1 % de l’électricité consommée en Alberta.

La valeur de ces échanges tourne autour de 15 millions de dollars, alors que le commerce total entre les deux provinces se chiffre en dizaines de milliards.

Le site C?

La vraie menace est peut-être à chercher ailleurs, du côté du barrage en construction du site C, dans le nord-est de la Colombie-Britannique.

« Une des discussions en cours entre les deux gouvernements tourne autour de la production du barrage du site C et de la question de savoir si l’Alberta pourrait importer cette électricité », rappelle Allan Fogwill.

Le barrage du site C représente un investissement majeur de 10 milliards de dollars pour la Colombie-Britannique.

Le problème, c’est que l’Alberta répète n’avoir jamais pris aucun engagement d’achat d’électricité dans ce dossier. « Le site C n’a jamais fait partie de nos plans », disait à ce sujet Rachel Notley en mai dernier.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Le secret derrière les trop longues douches de ce jeune homme...





Rabais de la semaine