Retour

Première rencontre citoyenne de l'ère Vignet, à Rivière-du-Loup

La mairesse de Rivière-du-Loup, Sylvie Vignet, l'avait promis lors de la campagne électorale municipale de novembre dernier : les citoyens auraient un accès plus facile à leurs élus. Dans cet esprit, la toute première rencontre citoyenne ayant pour but de prendre le pouls de la population s'est déroulée mercredi. Le sujet de la soirée : les avancées de trottoirs.

Un texte de Jérôme Lévesque-Boucher

Une avancée de trottoir désigne l'élargissement d'un trottoir devant un passage piéton en vue d'améliorer la visibilité et la sécurité des piétons. Selon les études, elles incitent les automobilistes à ralentir en milieu résidentiel puisque la voie de passage leur est moins large. Par ailleurs, l'avancée de trottoir permet parfois de diminuer la distance de parcours des piétons sur la chaussée.

Toutefois, les Louperivois sont divisés sur la nécessité de ces infrastructures, surtout depuis que les plans de la côte Saint-Pierre ont été présentés à la population. Quelques-unes de ces avancées de trottoirs y sont incluses.

Nombreux sont les citoyens qui croient que les accumulations de neige rendent les avancées de trottoirs peu perceptibles ce qui occasionne des bris sur les véhicules des automobilistes.

C'est pourquoi le conseil municipal voulait expliquer la démarche de la Ville mais aussi entendre les préoccupations citoyennes.

Toutefois, Sylvie Vignet rappelle qu'il y a de bons côtés aux avancées de trottoirs. « Si les gens se sentent plus en sécurité lorsqu'ils marchent, ça va les inciter à laisser la voiture de côté. C'est bon pour la santé et l'environnement. »

Sylvie Vignet souligne que cette rencontre est très éclairante pour les élus. « Quand on sait ce que les gens pensent, ça nous aide à prendre des décisions éclairées pour mieux gérer la Ville. »

La mairesse affirme que les décisions du conseil en matière d'urbanisme seront prises en fonction de ce qui a été dit lors de cette rencontre.

Prochains rendez-vous

La prochaine rencontre citoyenne aura lieu en février et aura pour thème la légalisation du cannabis. « On sait que ça préoccupe les gens. Ils veulent savoir comment on va gérer ça. Ce n'est pas simple et ça va demander de l'adaptation pour tout le monde », laisse entendre Sylvie Vignet.

La mairesse affirme du même souffle que les prochaines rencontres citoyennes changeront de forme. « On veut s'adapter au quotidien des gens. Peut-être un service de garderie pour que les gens puissent venir nous voir lorsqu'ils s'occupent des enfants? On étudie la possibilité. On veut vraiment que tout le monde ait sa voix au chapitre. »

Plus d'articles

Vidéo du jour


Recettes de Noël - Ragoût de boulettes de dinde et épinards