Retour

Pressions supplémentaires pour une voie de contournement à Lac-Mégantic

Des membres de la Coalition de citoyens engagés pour la sécurité ferroviaire à Lac-Mégantic sont à Ottawa ce matin pour presser le premier ministre Justin Trudeau et son ministre des Transports, Marc Garneau, de lancer immédiatement les travaux de la voie de contournement.

Les membres de la Coalition en ont assez d'attendre, le 6 juillet dernier, 3 ans après la tragédie qui a fait 47 morts à Lac-Mégantic, ils ont invité le Premier-ministre du Canada à venir faire l'annonce de la construction d'une voie de contournement, or Ottawa n'a pas répondu à cette invitation. « Si la montagne de va pas à toi, va à la montagne » dit le porte-parole de la Coalition, Robert Bellefleur.

Ces Méganticois ont donc décidé de se rendre au parlement pour porter leurs revendications et faire entendre leur propos. Le premier-ministre, Justin Trudeau et le ministre des transports, Marc Garneau ont reçu l'invitation de la Coalition qui attend toujours un accusé de réception. Qu'à cela ne tienne, une conférence de presse aura lieu aujourd'hui dans l'enceinte du parlement à Ottawa.

Étude de faisabilité

Une étude faisabilté est en cours, mais le temps consacré à cette étude est trop long, les citoyens de Lac-Mégantic sont dans l'attente d'une annonce plus rapide dans ce dossier selon la Coalition de citoyens engagés pour la sécurité ferroviaire à Lac-Mégantic.

Il faut cesser de rire des méganticois, la fameuse étude de faisabilité qu'on est en train de faire a commencé il y a un an, devrait se terminer autour de 2019 et la construction serait prévu 2021 ou 2022, ça fait 3 ans et demi. La population de Lac-Mégantic a assez souffert.

Robert Bellefleur, Coalition de citoyens engagés pour la sécurité ferroviaire à Lac-Mégantic

Une pétition a récolté 3 000 signatures en faveur de cette voie de contournement, certains propriétaires de terres agricoles et d'autres propriétaires de boisés du secteur s'y opposent, mais pour Robert Bellefleur, une voie de contournement est clairement l'option à privilégier pour le bien du plus grand nombre.

Si on compte les 2500 habitations, qui actuellement sont à moins de 30 mètres de la voie ferrée, c'est un gain appréciable que de relocaliser la voie de contournement dans un secteur non dangereux.

Robert Bellefleur, Coalition de citoyens engagés pour la sécurité ferroviaire à Lac-Mégantic

Un scénario pour accélérer l'étude

La ville de Lac-Mégantic dit avoir entendu ses citoyens qui souhaitent voir se construire le plus rapidement possible une voie ferrée qui contournerait le centre-ville. Ainsi, le maire, Jean-Guy Cloutier, a envoyé, la semaine dernière, une communication au ministre Garneau, lui proposant des pistes de solutions afin d’accélérer l’étude de faisabilité de la voie de contournement ferroviaire. Aucune information précise concernant les propositions présentées n'est disponible, mais la municipalité espère se faire entendre auprès d'Ottawa.

Nous avons espoir que le ministre analysera ces avenues possibles et y répondra favorablement.

Jean-Guy Cloutier, maire de Lac-Mégantic

Actuellement, l’échéancier du projet est dans les temps, mais est contrôlé par le processus à suivre pour tous les grands projets au Québec dont les coûts sont supérieurs à 50 M$ et il est également assujetti à la Loi sur la qualité de l’environnement incluant évidemment le processus d’enquête publique du BAPE, soutient la Ville dans un communiqué.

Plus d'articles

Commentaires