Retour

Prix sur le carbone : le fédéral n’a pas fait tous ses devoirs, selon Brad Wall

Le premier ministre de la Saskatchewan demande à Justin Trudeau de lui présenter l'évaluation de la conjoncture économique faite par le gouvernement fédéral avant de prendre la décision d'imposer un prix sur le carbone dès 2018.

Brad Wall estime qu'il n'a pas reçu les réponses suffisantes pour lui permettre de croire que le gouvernement fédéral a conduit une réelle évaluation économique.

Brad Wall a répondu aux questions des journalistes vendredi matin à Regina, et ce, pour la première fois depuis l'annonce de Justin Trudeau. Lundi, le premier ministre canadien a affirmé qu'Ottawa imposerait un prix plancher de 10 $ la tonne de CO2 dès 2018, un prix qui augmentera de 10 $ chaque année pour atteindre 50 $ en 2022.

Le premier ministre de la Saskatchewan a précisé que le premier ministre Trudeau lui a parlé des groupes de travail qui se sont penchés sur la question d'un prix sur le carbone au Canada. Le ministre de l'Environnement du Canada a aussi partagé certains documents avec Brad Wall pour expliquer leur décision. Cependant, Brad Wall croit toujours qu'aucune évaluation n'a été faite sur « une taxe qui aura d'énormes conséquences sur l'économie ».

Le premier ministre de la Saskatchewan a également réitéré que le moment est mal choisi pour un prix sur le carbone.

Brad Wall a demandé à son ministre de la Justice d'évaluer les options légales qui s'offrent à lui pour s'opposer au plan du gouvernement fédéral. Le premier ministre doute que cette imposition d'Ottawa soit constitutionnelle. Il se demande comment le fédéral va s'y prendre pour forcer les provinces qui s'y opposent à se conformer au prix sur le carbone.

Le chef par intérim du Nouveau Parti démocratique (NPD) s'oppose à ce plan imposé par Ottawa, surtout parce que la province ne participait pas aux discussions. Trent Wotherspoon explique que, selon lui, Brad Wall a échoué dans son rôle de défense des Saskatchewanais à Ottawa concernant un prix sur le carbone, et cet échec nuit aux contribuables.

Le NPD saskatchewanais est favorable à l'instauration d'un prix sur le carbone. Cependant, la décision doit être prise de manière à ce que les besoins de la population soient écoutés, mais pas de façon unilatérale. Trent Wotherspoon rappelle que Brad Wall a coupé plusieurs initiatives vertes depuis qu'il est au pouvoir. Brad Wall fait beaucoup de bruit, selon lui, c'est un premier ministre qui n'a pas beaucoup d'amis à Ottawa, a-t-il dit.

Plus d'articles