Retour

Projet de loi 109 : L'Ancienne-Lorette ne veut pas être « égorgée », prévient Émile Loranger

Le fonds de la Capitale-Nationale, qui en vertu du projet de loi, passera de 7 millions de dollars à 22 millions de dollars d'ici 2022, est particulièrement inquiétant aux yeux du maire Loranger.

Pour l'instant, ce fonds qui doit servir au développement économique régional serait géré par le conseil municipal de Québec. L'Ancienne-Lorette craint que l'argent soit distribué selon les humeurs du maire Régis Labeaume.

« Confier à un seul individu le développement d'une région, je trouve ça dangereux », a fait valoir Émile Loranger lors de la dernière journée de consultation sur le projet de loi 109 à l'Assemblée nationale.

Il s'indigne aussi que la Ville de Québec facture à l'agglomération pour les grands événements comme le Festival d'été et le Carnaval de Québec, alors que les revenus, y compris les subventions qui proviennent du fonds de la Capitale-Nationale, sont trop souvent encaissés uniquement par la Ville.

Son rôle de capitale ne peut pas venir égorger les gens de L'Ancienne-Lorette.

Émile Loranger, maire de L'Ancienne-Lorette

Cette question est d'ailleurs au coeur d'une poursuite intentée par L'Ancienne-Lorette et Saint-Augustin-de-Desmaures contre la Ville de Québec pour contester le montant de la quote-part payée par les deux villes défusionnées.

« Le fonds ne doit par servir à faire faire des profits indus à la Ville de Québec au détriment des villes liées », insiste le maire Loranger.

Nouveau pouvoir de taxation

Le projet de loi accordant le statut de capitale nationale à Québec octroie également de nouveaux pouvoirs de taxation au conseil municipal qui suscite certaines interrogations pour le maire de L'Ancienne-Lorette.

Régis Labeaume a précisé que ce pouvoir servirait surtout à imposer de nouvelles taxes aux propriétaires de stationnement à ciel ouvert à Québec afin de les contraindre à développer leur terrain.

Émile Loranger craint plutôt que le projet de loi dans sa forme actuelle permettra à la Ville de Québec de prélever des taxes sur le territoire des villes défusionnées. Il demande au gouvernement de corriger le tir.

Plus d'articles

Vidéo du jour


Qu'est-ce qui se passe quand tu fais une détox de cellulaire?