Retour

Projet de train léger à Gatineau : Mathieu Fleury met un bémol

Un conseiller municipal d'Ottawa se pose des questions face au tracé du futur train léger de Gatineau. Mathieu Fleury « soulève un drapeau » et tient à ce que la question de l'arrimage avec l'O-Train soit précisée.

Le conseiller du quartier Rideau-Vanier, qui est aussi membre du Comité des transports de la Ville d'Ottawa, souhaite notamment que les autobus gatinois ne se retrouvent plus de son côté de la rivière des Outaouais une fois le train léger de Gatineau implanté.

On veut vraiment un arrimage du Rapibus, du futur [système léger sur rail de Gatineau et] du train léger d'Ottawa à une station, que ce soit du côté Bayview, en utilisant le pont Prince-de-Galles, ou la dernière station [...] du Rapibus, dit-il.

Le conseiller assure ne pas vouloir se montrer menaçant face au projet de système léger sur rail gatinois et que les deux municipalités travaillent de concert pour le développement du transport en commun.

On travaille main dans la main avec Gatineau, mais on soulève un drapeau pour ajouter cet élément lors du début de l'étude à Gatineau du train léger. Il y a une superbe opportunité, ne la manquons pas, soutient l'Ottavien.

Invitée à réagir aux propos de M. Fleury, la présidente de la Société de transport de l'Outaouais (STO), Myriam Nadeau, a indiqué qu'elle n'accordera pas d'entrevue sur la question.

« Je vous remercie de l’invitation, mais je poursuivrai mes discussions avec la Ville d’Ottawa par l’entremise de rencontres de travail et non par média interposé », a-t-il indiqué à Radio-Canada.

Des avis partagés chez les Gatinois

Le train léger gatinois, dont le coût est évalué à 2,1 milliards de dollars, remplacerait la centaine d'autobus qui roulent quotidiennement sur le chemin d'Aylmer.

Si de nombreux usagers voient d'un bon oeil le passage d'un train parallèlement au chemin d'Aylmer et au boulevard Alexandre-Taché, d'autres rappellent que plus de la moitié de la population d'Aylmer n'habite pas à distance de marche du tracé proposé.

En bas, c'est plus les commerçants et tout ça. Je pense qu'ils devraient peut-être le faire passer par ici, croit Denise Saint-Clair, une résidente du secteur qui aurait souhaité que le tracé se rapproche de la population.

Le plan dévoilé mercredi préconise le passage du train léger par la rue Principale et le chemin d'Aylmer. Les résidents des quartiers plus au nord devraient donc forcément monter dans un autobus qui les emmènerait ensuite à une station de train plus au sud.

Ce serait le cas pour Julien D'Amours-Roy qui vient d'emménager près du boulevard Wilfrid-Lavigne. Pour ce rendre au centre-ville d'Ottawa, un transfert avec l'O-Train s'imposerait à la station Bayview, ce qui voudrait dire qu'il devrait prendre un autobus et deux trains pour arriver à une seule destination.

Ça ne va pas être la meilleure chose de prendre l'autobus pour aller directement jusqu'en bas. Ça nous ajoute 20 minutes, ce n'est pas l'idéal, dit-il.

Mike Duggan a aussi des questions

Le conseiller du district de Deschênes, Mike Duggan, est ravi de voir des investissements en transport collectif à Gatineau, mais émet des réserves.

Le tracé est ridicule, dit-il. C'est très préliminaire, c'est pour faire des petits intérêts politiques. Le tracé proposé est un peu surréaliste quant à moi..

Les résidents, qu'ils soient mécontents ou non, auront l'occasion de se faire entendre. La Ville de Gatineau envisage de lancer des consultations publiques prochainement et le projet ne sera pas mis en service avant une dizaine d'années.

Plus d'articles

Vidéo du jour


Les 10 meilleures destinations vacances lorsqu'on est végane





Rabais de la semaine