Retour

Projet de tramway : Démocratie Québec veut convaincre Véronyque Tremblay

Démocratie Québec espère convaincre la nouvelle ministre déléguée aux Transports, Véronyque Tremblay, du bien-fondé de son projet de tramway électrique entre le centre-ville et le secteur de Sainte-Foy.

Un texte de Louis Gagné

Lors de son congrès d’orientation qui s’est tenu à la fin du mois de mai, la formation politique avait proposé de construire un lien ferroviaire reliant la colline Parlementaire à la tête des ponts.

Le tramway circulerait uniquement en haute ville et emprunterait l’un des trois axes suivants : le chemin Sainte-Foy, le boulevard René-Lévesque ou le tronçon Laurier-Grande Allée, et ce, sur une dizaine de kilomètres. Démocratie Québec évalue le coût du projet à 500 millions de dollars.

« Lors des grandes consultations publiques du RTC, plusieurs organismes […] sont arrivés à la même conclusion que nous : ça prend un système structurant électrique entre les deux pôles principaux : Sainte-Foy et la colline Parlementaire ». assure la chef du parti et candidate à la mairie, Anne Guérette.

Troisième lien

Alors que le chef de Québec 21, Jean-François Gosselin, presse Véronyque Tremblay de se prononcer en faveur de la construction d’un troisième lien routier au-dessus du fleuve Saint-Laurent, Anne Guérette soutient qu’il est encore trop tôt pour évaluer la pertinence du projet.

« Notre position est toujours très claire. Il y a un bureau qui a été mis en place. Il y a 20 millions de dollars qui ont été mis là-dedans. On va les laisser faire leur travail », indique l’aspirante mairesse.

Avec les informations d’Olivier Lemieux

Plus d'articles

Commentaires