Retour

Prolongement de la 410 : un appel d'offres annulé, puis relancé par le MTQ

Radio-Canada a appris que le ministère des Transports (MTQ) a lancé jeudi un second appel d'offres pour la construction de deux ponts... après l'annulation d'un premier appel d'offres pratiquement identique pour le même projet la semaine dernière.

Neuf entrepreneurs avaient soumissionné, mais le contrat n'a jamais été octroyé. La porte-parole du MTQ en Estrie, Nomba Danielle, mentionne que l'appel d'offres a été annulé pour assurer une « gestion plus équitable » du processus et pour « donner une chance à plus d'entrepreneurs de déposer une soumission ».

Or, dans le nouvel appel d'offres, la seule différence concerne la qualification exigée auprès des entreprises soumissionnaires. Dans le premier appel d'offres, le MTQ exigait la qualification 2017-a1, que seul le plus bas soumissionnaire ne possédait pas parmi les neuf entreprises. Dans l'appel d'offres déposé jeudi, on a ajouté la qualification 2018-a2 que possede cette fois l'entreprise qui proposait de réaliser le contrat au plus bas prix, soit 25,8 millions de dollars.

Le président de l'entreprise affirme qu'il n'était pas au courant que l'entreprise n'avait pas la qualification nécessaire pour le premier appel d'offres et mentionne qu'il n'est pas encore certain de soumissionner au second appel d'offres.

Du côté des huit autres soumissionnaires, on soutient que le MTQ n'a donné aucune justification. Selon eux, le MTQ s'est limité à invoquer une clause de réserve prévue au contrat d'appel d'offres, qui stipule que « le Ministère ne s'engage à accepter aucune des soumissions reçues, notamment lorsqu'il juge que les prix sont trop élevés ou ne reflètent pas un juste prix ».

Après vérifications, quatre entrepreneurs se trouvaient cependant à un prix qui se situe dans la fourchette de 25 à 30 millions de dollars budgétée par le MTQ.

Le MTQ a annulé nos demandes d'entrevue jeudi et vendredi, invoquant un manque de temps.

Pas de délai pour le prolongement de la 410

Le MTQ assure cependant que le fait de relancer l'appel d'offres n'aura pas d'impact sur l'échéancier des travaux de prolongement de la 410, qui doivent se terminer en 2020.

Les constructeurs ont jusqu'au 17 juillet pour soumissionner au nouvel appel d'offres. Ensuite, le MTQ aura 45 jours pour évaluer les soumissions présentées

Plus d'articles