Retour

PTP : pas question de toucher à la gestion de l'offre, dit Trudeau

Alors qu'un accord semble imminent sur le Partenariat transpacifique (PTP), le chef libéral Justin Trudeau défend l'intégralité du système de gestion de l'offre, qui pourrait faire les frais des tractations.

« On ne peut pas faire semblant que le monde est un marché ouvert en matière d'agriculture. Tous les différents pays protègent leurs agriculteurs », a mentionné Justin Trudeau en entrevue aux Coulisses du pouvoir.

« Nous, on a un système très efficace de gestion de l'offre qui n'exige pas les genres de subventions des payeurs de taxes [comme] d'autres pays ont alors oui, on va le défendre », a-t-il soutenu, avant de se rendre à Brampton, en Ontario, pour un rassemblement partisan. 

D'autres accords internationaux ont été signés sans qu'il n'y ait eu de compromis sur la gestion de l'offre, a rappelé le chef libéral. L'Accord de libre-échange nord-américain (ALENA), par exemple, ou encore l'accord Canada-Union européenne.

Justin Trudeau espère que le premier ministre sortant, qui a promis d'assurer la protection de la gestion de l'offre, tienne parole.

« Je déplore son manque d'ouverture et de transparence, mais dans une élection, je suis sûre qu'il ne serait pas assez irresponsable pour mettre en danger la gestion de l'offre », a-t-il laissé entendre, refusant de tomber dans les « hypothèses ».

« Malheureusement, dans une absence totale de faits et d'informations, il faut à un moment donné qu'on sache que le premier ministre est en train de faire ce qu'il dit. Il dit qu'il protège la gestion de l'offre. On verra à la fin de la journée si c'est vrai », a-t-il poursuivi.

Il s'agit d'une approche différente de celle du chef néo-démocrate Thomas Mulcair, qui a menacé samedi de déchirer l'accord, ajoutant que son parti ne se sentirait pas « lié » à une entente signée à la dernière minute.

Les producteurs agricoles militent depuis plusieurs mois sur la place publique parce qu'ils craignent qu'Ottawa accepte plus de lait, de beurre et de fromage en provenance des États-Unis dans le cadre du PTP.

Selon plusieurs médias, le système de gestion de l'offre est le dernier obstacle avant la signature de l'accord commercial.

Les négociations du PTP se poursuivaient encore dimanche à Atlanta, en Georgie, et tout indique qu'un accord pourrait être signé aujourd'hui.

Cliquez ici pour voir cette carte sur votre appareil mobile

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Cet amateur de hockey gagne 1000$ s'il réussit à marquer





Rabais de la semaine