Retour

Quand le premier ministre du Canada se cherche une planche à neige

« Nous autres, on pensait que c'était une joke », lance Éric Dionne, copropriétaire de Top of the World, en repensant au coup de téléphone reçu début janvier. Au bout du fil, un homme se présente comme l'assistant du premier ministre à la recherche d'une planche à neige pour son patron. Éric Dionne a compris le sérieux de l'affaire quand, quelques minutes plus tard, Justin Trudeau lui-même était au bout du fil pour expliquer ce qu'il désirait.

Un texte de Daniel Thibeault

« La seule chose qu'il a réclamée, dit Éric Dionne, c'est que la planche soit canadienne ». L'équipe de Top of the World, un magasin d'Ottawa en affaires depuis 23 ans, a donc choisi une planche Endeavor Clout 162, fabriquée sur la côte ouest, et a proposé bottes et fixations pour aller avec la planche.

« C'est une excellente planche », dit Éric Dionne. La Endeavor est rigide et conçue pour la vitesse. « Il aime les descentes rapides », dit le copropriétaire du magasin. au grand dam, précise-t-il, des agents de la GRC, à qui il a parlé lundi et qui doivent suivre le premier ministre sur les pentes.

Selon Éric Dionne, Justin Trudeau est bien connu dans le monde des planchistes.

Le premier ministre est allé chercher son équipement en personne lundi, peu après 17 h 30. Il a payé avec sa carte de débit. Et, outre la promotion de 20 % accordée sur toute la marchandise durant le festival Bal de neige, il n'a bénéficié d'aucun rabais spécial, assure le magasin.

Plus d'articles