Retour

Quand les diplomates demandent le statut de réfugié

Plus de 100 personnes bénéficiant d'un statut diplomatique ont demandé l'asile en sol canadien au cours des deux dernières années, selon un rapport trimestriel d'Affaires mondiales Canada obtenu par CBC.

De mars 2016 à avril dernier, 30 cas impliquant 104 représentants étrangers, ou des membres de leur famille, cherchant à demander l’asile ont été compilés par le ministère fédéral. Les pays d’origine des demandeurs sont toutefois caviardés dans le rapport.

Puisque les diplomates tendent à évoluer dans des « milieux privilégiés », on pense qu’ils sont moins susceptibles de demander l’asile, affirme Janet Dench, directrice du Conseil canadien pour les réfugiés. Or, certaines circonstances peuvent pousser des gens qui servent leur pays à l’étranger à décider de le fuir.

Par exemple, un changement de régime pourrait mener des diplomates à demander l’asile par crainte pour leur sécurité à leur retour dans leur pays d'origine, affirme Mme Dench. Des agents diplomatiques pourraient également laisser tomber le gouvernement qu’ils représentent s’ils s’aperçoivent, en cours de route, qu’ils commettent des violations des droits de l’homme, ajoute-t-elle.

Aussi, il n’est pas rare qu’un gouvernement offre à un membre issu d’une minorité persécutée un poste à l’étranger afin de se donner une image favorable sur la scène internationale. Or, lorsque cette personne en a l’occasion, elle peut décider de demander l’asile dans le pays qui l'accueille, indique Mme Dench.

Par exemple, une personne qui cache son orientation sexuelle par peur de représailles peut demander un statut de réfugié afin de vivre librement au Canada, explique-t-elle.

Quand les gouvernements tombent

Certaines personnes peuvent toutefois tenter d’obtenir un statut de réfugié pour les mauvaises raisons, soit parce que leur parti politique a été chassé du pouvoir ou pour échapper à des accusations de violation des droits de l’homme, reconnaît Janet Dench.

En mai 2011, des ex-diplomates libyens avaient ainsi tenté de demander l’asile après avoir été déclarés persona non grata au Canada. À l’époque, des rapports indiquaient qu’ils avaient été expulsés pour avoir intimidé des étudiants et d’autres Canadiens s’opposant à la dictature de Mouammar Kadhafi, destitué en octobre 2011.

La plupart des demandes d’asile provenant de diplomates sont motivées par des changements politiques, tels une passation de pouvoir ou un coup d’État, croit Paul Heinbecker, un ex-diplomate canadien. Selon lui, certains individus tentent d’éviter la prison dans leur pays d’origine de cette façon, que la peine soit justifiée ou non.

« Certains préfèrent ainsi demander refuge au Canada plutôt que de rentrer à la maison et d’espérer que tout ira pour le mieux », dit-il.

Du cas par cas

Pour différencier les demandes légitimes des demandes irrecevables, un examen rigoureux des candidatures s’impose.

« Le gouvernement canadien, comme tous les autres, étudie très sérieusement chacune des candidatures afin de s’assurer que personne ayant commis des crimes graves ne puisse profiter du statut de réfugié », assure la directrice du Conseil canadien pour les réfugiés.

Immigration, Réfugiés et Citoyenneté Canada affirme de son côté ne pas pouvoir commenter publiquement les dossiers spécifiques de demandes d’asile. Le ministère précise toutefois que le statut de réfugié politique vise à protéger les demandeurs qui ont des craintes fondées quant à leur sécurité ou qui font face à des menaces réelles de tortures ou de traitements injustes dans leur pays d’origine.

Chaque cas est jugé au mérite par la Commission de l'immigration et du statut de réfugié, un organisme indépendant.

« Selon la loi, quiconque demande le statut de réfugié au Canada a le droit à l’équité procédurale. Mais rien ne garantit qu’un demandeur d’asile pourra demeurer en sol canadien à la fin du processus », indique Béatrice Fénelon, porte-parole pour le ministère.

Avec les informations de Kathleen Harris

Plus d'articles

Vidéo du jour


Les piscines d'hôtel les plus spectaculaires





Rabais de la semaine