L'homme derrière le parti Québec 21, Frédérick Têtu, briguera le poste de conseiller municipal dans le district de Loretteville-Les Châtels. Il affrontera Raymond Dion d'Équipe Labeaume, qui souhaite être réélu pour une quatrième fois.

Un texte de Louise Boisvert

« J’ai le goût d’y aller », affirme Frédérick Têtu au téléphone. Celui qui a imaginé le parti, son nom et ses idées souhaite devenir conseiller municipal dans un district du nord de la couronne de Québec, là où Québec 21 pense pouvoir faire des gains lors des élections municipales du 5 novembre.

C’est lui qui a recruté le chef de la formation, Jean-François Gosselin. Frédérick Têtu est très satisfait de son travail jusqu’à maintenant. « C’est un gars qui fait ses devoirs et qui est très à l’écoute des citoyens », soutient-il.

Rapidement, il y a un certain respect entre les deux hommes qui s’est installé. Frédérick Têtu n’a jamais caché qu’il songeait à se lancer dans la course. C’est le chef qui l’aura convaincu de faire le saut. « Il m’a dit : "Tu as les deux mains dedans jusqu’au cou, tu ne peux plus reculer." »

Rendez-vous manqué

Frédérick Têtu a bien failli porter les couleurs du Parti conservateur de Stephen Harper en 2005 dans Louis-Hébert. Le gouvernement minoritaire de Paul Martin avait failli tomber une première fois en mai. L’arrivée de la transfuge Belinda Stronach avait repoussé l’échéance.

Quand le gouvernement Martin a finalement été défait quelques mois plus tard, Têtu avait changé d’idée. Il s’est plutôt présenté, sans succès, comme candidat indépendant.

D’autres candidats

Québec 21 devrait présenter une première cohorte de candidats d’ici deux semaines. Les audiences publiques sur le projet de transport qui doivent avoir lieu la semaine prochaine ont forcé le parti à reporter d’une semaine le dévoilement de la première moitié de son équipe de candidats.

Le nom du parti est en cours d’autorisation auprès du Directeur général des élections. La demande a été déposée le 5 mai. Québec 21 a réussi à récolter 340 signatures alors que la loi en exige 100.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine