Retour

Québec enquête sur les travaux de décontamination aux Îles-de-la-Madeleine

Le ministère de l'Environnement enquête sur des supposés manquements au respect du certificat d'autorisation accordé à la Société québécoise d'exploitation minière (SOQUEM) et à l'entreprise Sani-Sable, en lien avec les travaux de décontamination de puits sur la plage du Sandy Hook, aux Îles-de-la-Madeleine, plus tôt ce printemps.

« Les sols excavés devaient être entreposés dans des sacs, explique le porte-parole du ministère, Frédéric Fournier. Il s'avère que l'entrepreneur a manqué de sacs et il a entreposé ces sols contaminés sur une toile disposée sur un terrain avoisinant. C'est un non-respect du certificat d'autorisation à ce niveau-là. »

L'enquête du ministère se poursuit et différents recours, tels une sanction administrative, une amende ou une poursuite pénale sont envisagés.

Par ailleurs, l'organisme Attention Frag'Îles poursuit les travaux de restauration de la dune du Havre-Aubert. Ils consistent à planter des ammophiles, une plante qui pousse aisément dans les sols sablonneux, et à installer des capteurs de sable.

Les travaux devraient être terminés la semaine prochaine.

Dans les années "70, la SOQUEM était à la recherche de sel, et a utilisé du diesel pour forer des puits dans le sous-sol de l'archipel. Les puits contaminés ont été découverts par un madelinot à l'été 2013, pendant le concours de châteaux de sable.

Plus d'articles

Commentaires