Retour

Québec lance un processus de consultation sur le cannabis

Le gouvernement du Québec lance une série de consultations afin de cibler les meilleures pratiques pour encadrer la légalisation de la marijuana sur son territoire.

À cette fin, la province sera l’hôte d’un forum réunissant des experts québécois et internationaux les 19 et 20 juin prochains. Québec espère qu’ils pourront débattre des enjeux relatifs à la légalisation de la marijuana et d’élaborer des pistes de solution notamment en ce qui a trait à la santé et à la sécurité publique.

La ministre québécoise déléguée à la Santé publique Lucie Charlebois, qui chapeaute le dossier, espère que les éléments identifiés au cours de ces discussions permettront de définir des balises et de faciliter le dépôt d’un projet-cadre en ce sens dès l’automne.

« Il est de notre devoir de nous outiller afin d’être en mesure de prendre les meilleures décisions concernant les responsabilités du Québec en la matière et c’est ce que nous faisons », a-t-elle déclaré.

Les citoyens, la priorité

La ministre Charlebois a notamment évoqué l’inquiétude de la population face à l’arrivée massive de produits issus de la culture du cannabis sur les tablettes. Radio-Canada révélait récemment que les Québécois avaient beaucoup plus de réserves que leurs concitoyens canadiens sur la question de la légalisation.

Le gouvernement Couillard compte donc donner la parole aux citoyens par le biais de consultations régionales et d’une consultation sur le web.

Les consultations régionales doivent débuter à la fin août et se poursuivre jusqu’à la mi-septembre. Québec soutient qu’il s’agit d’une opportunité pour les citoyens d’exprimer leurs préoccupations par rapport à l’usage de la marijuana à des fins récréatives.

La ministre Charlebois a précisé qu’une large place sera accordée aux jeunes et aux communautés autochtones dans le cadre de ce volet.

En vertu du projet de loi fédéral, les Canadiens pourront avoir jusqu'à 30 grammes de marijuana en leur possession

Les Canadiens qui souhaitent cultiver de la marijuana devront surveiller leur production. Le nombre de plants autorisés par ménage sera limité à quatre.

Québec avait déjà critiqué le projet de loi fédéral sur la légalisation du cannabis, notamment en raison du financement promis par Ottawa, jugé nettement insuffisant pour faire face aux responsabilités additionnelles avec lesquelles devront composer les provinces.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine