Retour

Québec veut réduire ses gaz à effet de serre de 37,5 %

Le ministre de l'Environnement David Heurtel annoncera jeudi les trois cibles de réduction de gaz à effet de serre (GES) qu'il soumettra pour une consultation publique, selon ce qu'a appris Radio-Canada.

Un texte de Michel Pepin

Le ministre Heurtel indiquera du même souffle sa préférence pour une cible qui réduit de 37,5 % la production de GES sous les seuils de 1990. Cet objectif devrait être atteint d'ici 2030. C'est la cible que le gouvernement du Québec présenterait à la Conférence de Paris sur le climat qui aura lieu en décembre prochain.

Cette cible est aussi celle recommandée par le Comité-conseil sur les changements climatiques, qui compte 15 membres issus d'horizons variés, dont Steven Guilbault d'Équiterre qui en est le coprésident. Ce comité a proposé deux autres cibles au gouvernement Couillard, soit des réductions de 35 % ou de 40 % sous les seuils de 1990.

La cible de 37,5 %, préférée par le ministre, serait la plus ambitieuse au pays pour la Conférence de Paris. L'Ontario suit de près, avec une réduction de 37 % des GES.

Le Canada préconise une baisse de 14 % de ces gaz, source du réchauffement de la planète. L'Union européenne visera plutôt une diminution de 40 % d'ici 15 ans.

Le Comité-conseil proposera aussi des moyens pour atteindre ces cibles de réduction de gaz à effet de serre, incluant notamment un programme d'électrification des transports et des mesures qui viseront à encourager des changements de comportements individuels.

Avec la collaboration de Hugo Lavallée

Plus d'articles

Commentaires