Retour

Rachel Notley réagit mais ne se mouille pas dans la campagne fédérale

La première ministre de l'Alberta, Rachel Notley, a réagi aux propos de Stephen Harper, qui a qualifié son gouvernement de « désastre », mais elle ne veut pas s'impliquer davantage dans la campagne fédérale. 

Mme Notley a rejeté les propos du chef du Parti conservateur et a défendu la décision de son gouvernement de hausser le taux d'imposition des entreprises et de remplacer le taux d'imposition unique des particuliers par un système plus progressiste. 

Toutefois, Rachel Notley refuse de suivre l'exemple de son homologue de l'Ontario, Kathleen Wynne, qui soutient ouvertement le Parti libéral dans la campagne fédérale. Elle affirme qu'elle n'a pas l'intention de faire campagne pour Thomas Mulcair.

La première ministre albertaine dit qu'elle veut travailler de concert avec le gouvernement fédéral, peu importe qui est élu à sa tête le 19 octobre.

Plus d'articles

Commentaires