Retour

Réaménagement de la rue King : l’industrie du taxi sera finalement consultée

Les dirigeants de l'industrie du taxi à Toronto estiment que le plan de réaménagement de la rue King aura un impact négatif sur les chauffeurs. Le projet pilote y interdirait la circulation automobile, y compris les taxis, entre les rues Bathurst et Jarvis pour permettre aux tramways d'y rouler plus rapidement.

Un texte de Lyne-Françoise Pelletier

La rue King, au centre-ville de Toronto, est la voie de transport en commun la plus achalandée dans la métropole.

La circulation automobile y est dense et elle entrave la circulation des tramways, les force à ralentir et nuit à la fiabilité de service.

Les taxis comptent pour un tiers du volume de la circulation dans la rue King.

C’est une des rues les plus lucratives de la métropole pour l’industrie du taxi parce qu’on y retrouve des restaurants, des discothèques et des théâtres. Mais cette source de revenus pourrait bientôt se tarir si les taxis ne pouvaient plus y circuler librement.

Kristine Hubbard, gestionnaire de l’exploitation pour Beck Taxi, s’insurge contre cette proposition. Elle déplore le fait que l’industrie n’ait pas été consultée par les fonctionnaires municipaux au sujet de ce projet.

Elle estime aussi que les postes de taxis prévus dans le plan de réaménagement de la rue King ne seront pas suffisants pour répondre à la demande. Elle veut une exemption afin que les taxis puissent y circuler librement.

Un équilibre difficile

Le Service de transport de la Ville s’y oppose. Un plus grand nombre de taxis pourrait ralentir les tramways parce que les véhicules n’auraient qu’une voie pour circuler et s’arrêter pour prendre un passager, soit celle du tramway.

Le maire John Tory ne prend pas parti. Il veut toutefois donner la chance à l’industrie du taxi de se prononcer sur le sujet.

Il souligne que les taxis font partie du réseau de transports de la métropole et sont utilisés par bon nombre de Torontois. L’industrie du taxi obtient donc un sursis.

La Ville devra la consulter et décider s’il est possible de lui accorder une exemption complète ou partielle ainsi que d’augmenter le nombre d’espaces réservés dans les stations de taxis qui sont prévues le long de King.

Le conseil municipal examinera la question en juillet lors de sa réunion mensuelle.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un enfant impressionne à la batterie dans le métro de New York





Rabais de la semaine