Retour

Refuser un bulletin de vote, une option offerte aux électeurs manitobains 

Les électeurs manitobains qui ne sont convaincus par aucun des candidats de leur circonscription ont la possibilité de refuser leur bulletin de vote. Le Manitoba est l'une des trois seules provinces au Canada qui permet cette option.

En vertu de la Loi électorale provinciale, les électeurs peuvent exercer leur droit de vote et décider d'officiellement « refuser » leur bulletin. Leur vote sera comptabilisé dans le taux de participation totale. 

Sara Calnek, résidente de la circonscription d'Elmwood à Winnipeg, est dans cette situation. « Les candidats dans mon secteur ne représentent pas vraiment ce que je représente, dit-elle. Donc je sens que c'est ma seule option, et c'est une option qui compte réellement, c'est ce qui est vraiment important pour moi ».

La Winnipégoise raconte qu'elle a déjà fait ce choix par le passé. Elle a commencé lorsqu'un de ses amis, qui était au courant de cette possibilité, lui a suggéré cette approche pour témoigner de son insatisfaction par rapport à la liste des candidats.

Une voix qui compte 

Selon Élections Manitoba, les bulletins de vote refusés sont comptabilisés comme des votes valides; contrairement aux bulletins nuls - c'est-à-dire les bulletins qui ne sont pas remplis correctement - qui ne sont pas inclus dans les chiffres de participation globale.

« C'est une option pour les gens qui veulent participer, mais qui ne sentent pas qu'il y a un candidat qui représente vraiment leurs intérêts. Ils expriment donc une opinion dans un sens. Ils ne veulent pas laisser passer la chance de voter, car c'est important pour eux que leur voix soit entendue », dit Alison Mitchell , porte-parole d'Élections Manitoba.

Au Canada, seuls le Manitoba, l'Ontario et l'Alberta permettent aux électeurs de refuser un bulletin de vote aux élections provinciales. Lors de l'élection manitobaine de 2011, 440 Manitobains ont choisi cette option.

En Ontario, aux dernières élections provinciales de 2014, un nombre sans précédent de 30 000 électeurs ont rejeté leur bulletin. L'an dernier, lors de l'élection provinciale de l'Alberta, un peu plus de 2000 électeurs ont choisi de ne soutenir aucun candidat en particulier.

« Protestation légitime »

L'analyste politique Christopher Adams dit que lorsque les électeurs admissibles ne participent pas au processus électoral, il est impossible d'interpréter les motifs de leur inaction.

« Est-ce que ça indique une insatisfaction vis-à-vis du processus politique, ou est-ce que cela signifie que les gens sont apathiques, ou encore que les gens doivent faire face à certains obstacles pour se rendre à leur bureau de vote? », s'interroge-t-il.

L'analyste croit que le fait de refuser un bulletin de vote est un moyen légitime pour un électeur de protester contre un aspect de l'élection. Il estime toutefois que cette méthode n'a pas donné de résultats satisfaisants.

« En fin de compte, on ne sait pas pourquoi les gens décident de refuser leur bulletin... Donc je pense que ce n'est pas une si bonne mesure », note-t-il.

Avec les informations de Jacques Marcoux, CBC

Plus d'articles

Commentaires