Retour

Remise bonifiée pour des véhicules électriques de luxe en Ontario

Le gouvernement ontarien a plus que quadruplé la remise maximale offerte aux acheteurs de véhicules électriques de luxe, au moment où un employé du ministère de l'Environnement était embauché par le constructeur Tesla, dénonce l'opposition conservatrice.

Ian Myrans a quitté son poste de directeur des politiques auprès du ministre de l’Environnement Glen Murray pour se joindre à Tesla ce mois-ci.

Or, le gouvernement a aussi éliminé ce mois-ci le plafond de 3000 $ en remise offerte aux acheteurs de véhicules électriques de plus de 75 000 $.

Les véhicules de 75 000 $ à 150 000 $ sont maintenant admissibles à une remise pouvant atteindre 14 000 $.

Ça ne sent pas bon. Était-ce juste une coïncidence?

Steve Clark, député conservateur

De son côté, le ministre de l'Environnement nie tout conflit d'intérêts. Glen Murray affirme que la décision au sujet du changement de politique avait été prise avant que Tesla n'approche M. Myrans. Le ministre le décrit d'ailleurs comme un homme de « grande intégrité ».

« Dès qu'il a reçu une offre d'emploi, il a consulté immédiatement le commissaire à l'intégrité », assure M. Murray.

Des rabais pour les riches?

Pour sa part, la chef du NPD Andrea Horwath se demande pourquoi le gouvernement offre une remise à des « millionnaires ».

« Je suis tout à fait d'accord avec le fait d'inciter une famille de la classe moyenne à s'acheter une Chevy Volt plutôt qu'un véhicule non électrique, dit-elle, mais pour des millionnaires et des véhicules de luxe, ça n'a pas de sens. »

Plus d'articles