Retour

Rencontre des premiers ministres de l’Ouest sous tension à Yellowknife

C'est sur fond de tensions interprovinciales que se rencontrent les premiers ministres de l'Ouest du Canada à Yellowknife, mardi soir et mercredi matin. Avant même le début de la conférence, le conflit qui divise l'Alberta et la Colombie-Britannique à propos du pipeline Trans Mountain ont accaparé les conversations.

Un texte de Mario De Ciccio

Les premiers ministres du Manitoba, de la Saskatchewan, de la Colombie-Britannique du Nunavut et des Territoires du Nord-Ouest sont en ville dans le cadre de la Conférence annuelle des premiers ministres de l’Ouest.

Le Yukon sera représenté par le vice-premier ministre Ranj Pillai. La première ministre albertaine, Rachel Notley, a laissé sa place à sa vice-première ministre Sarah Hoffman.

En conférence de presse mardi, Mme Notley a expliqué qu’elle ne pouvait se permettre d’aller à la conférence, si près de la date butoir du 31 mai, établie par Kinder Morgan.

« Si nous étions loin du point de décision, peut-être que passer 45 minutes a châtié John Horgan devant les autres premiers ministres serait un bon usage de mon temps », estime la première ministre albertaine. « Mais honnêtement, nous sommes très près de certaines décisions très importantes. »

Une décision que respecte le premier ministre saskatchewanais, Scott Moe, qui dit participer à la réunion pour démontrer l’importance des projets, comme celui de Trans Mountain, destiné à diversifier les marchés.

« Ils doivent comprendre l’impact que cela a sur l’économie de la Saskatchewan [et] du Canada », explique-t-il. « Ils doivent regarder les entreprises de leurs provinces qui bénéficieraient de tels projets ».

De son côté, le premier ministre ténois, Bob McLeod, croit que ces conflits font partie de ce genre de sommets. En tant qu’hôte de la conférence, c’est à lui que revient la tâche de présider les conversations.

« Je crois que ça [modérer les conversations] va être un défi, mais ce n’est pas notre premier rodéo », explique le premier ministre. « C’est pourquoi nous avons ces rencontres, nous devons parler de ce genre de conflits. »

Sa priorité à la conférence sera avant tout de représenter les intérêts économiques du territoire et de vendre les mérites de ses projets comme

« Les Territoires du Nord-Ouest sont une petite juridiction, nous sommes loin d’Ottawa et il est parfois difficile d’attirer l’attention du fédéral », explique le premier ministre. « Nous utilisons toujours ces rencontres pour obtenir plus de soutiens pour nos projets. »

Plusieurs autres sujets sont à l’ordre du jour de la conférence.

Le premier ministre de la Colombie-Britannique, John Horgan, avait annoncé plus tôt cette fin de semaine qu’il voulait surtout discuter du programme pancanadien d'assurance-médicaments sur ordonnance.

Plus d'articles

Vidéo du jour


Une mère et son fils offrent une danse inoubliable





Rabais de la semaine