Retour

Rencontre houleuse entre Tory et des militants anti-pauvreté

Les membres du Conseil municipal de Toronto ont adopté de nouvelles mesures pour parer à la crise dans les refuges pour sans-abri, mais celles-ci ne satisfont pas des militants anti-pauvreté présents à la réunion.

Les conseillers Joe Mihevc et Kristyn Wong-Tam ont proposé des motions divergentes sur la manière de gérer la crise des sans-abris dans la ville. Celle de Mme Wong-Tam comprenait de demander la permission à Ottawa l’ouverture des manèges militaires de Moss Park ou de Fort York dans le but d’y héberger des gens dans le besoin.

C’est finalement la motion de M. Mihevc qui a été adoptée. Une fois le résultat connu, des membres de l’Ontario Coalition Against Poverty ont quitté la salle de réunion en criant des insultes au maire John Tory et aux conseiller municipal Joe Mihevc. Ce dernier a proposé le nouveau plan qui a été adopté.

Ils ont été escortés à l'extérieur par des agents de sécurité.

Les mesures d’aide adoptées comprennent des solutions à court, moyen et long terme. Dans l'immédiat, la Ville essaiera de trouver 400 espaces dans des motels, des refuges existants ou d'autres édifices municipaux. 10,6 millions de dollars du fonds de stabilisation seront aussi transférés au fonds de réserve pour les logements sociaux pour accélérer la recherche.

Les solutions à moyen et long terme concernent l'établissement d'autres refuges et centres d'accueil, notamment pour les femmes.

Les élus n'ont pas écarté définitivement les manèges militaires mais ils préfèrent éviter de s’en servir pour le moment.

Mme Wong-Tam et les membres de l’OCAP ont tenu une conférence de presse conjointe en marge de la réunion, affirmant que la décision du conseil municipal allait coûter des vies. Plus de 70 sans-abri sont morts depuis le début de l’année à Toronto.

* Avec les informations de Lyne-Françoise Pelletier et de CBC News

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un homme sauve un faucon d'une attaque de serpent





Rabais de la semaine