Retour

Reprise des négociations entre la Nouvelle-Écosse et ses fonctionnaires

Le gouvernement de la Nouvelle-Écosse et le syndicat qui représente plus de 7300 fonctionnaires retourneront à la table de négociation lundi, selon le Syndicat des employés du gouvernement.

Les membres du syndicat ont rejeté l'offre de la province mercredi.

L'entente de convention collective avait été atteinte il y a plus d'un an, mais elle n'avait pas été soumise aux membres avant cette semaine. L'offre de contrat de travail a été rejetée à 94 % par les fonctionnaires.

Le président du syndicat, Jason MacLean, a indiqué sa volonté de négocier avec la province. Il ne considère pas l'arbitrage, la médiation ou la conciliation.

Il a dit ne pas être préoccupé par le controversé projet de Loi 148 du gouvernement qui imposerait un régime salarial sur quatre ans aux employés du secteur public.

Le gouvernement veut une entente de quatre ans débutant avec un gel salarial de deux ans suivi d'une augmentation de 3 % au cours des deux dernières années. Il veut également geler les primes de long service payées à la retraite et les éliminer pour les nouveaux employés.

Le syndicat voudrait quant à lui un contrat de travail de trois ans avec des augmentations salariales fixées à la croissance économique de la province.

Le syndicat représente plusieurs fonctionnaires comme du personnel administratif, des agents correctionnels et des architectes.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une bulle gèle sous nos yeux





Concours!



Rabais de la semaine