Retour

Rétrocession des ports de Matane et de Rimouski : les députés s’impatientent

Québec et Ottawa n'ont toujours pas conclu d'entente concernant la rétrocession des ports de Rimouski et Matane. Les députés de Rimouski et de Matane-Matapédia, Harold LeBel et Pascal Bérubé, déplorent cette situation et rappellent qu'un accord devait avoir lieu avant la fin du mois de juin.

Un texte d'Édith Drouin

En avril, le ministre délégué aux Affaires maritimes et ministre responsable du Bas-Saint-Laurent, Jean D'Amour, a indiqué qu’une entente entre les deux instances de gouvernement serait possible avant la fin du mois de juin.

Harold LeBel et Pascal Bérubé pressent les gouvernements d’agir dans le dossier, puisque cette situation engendre des conséquences « graves » pour les entreprises et les institutions de recherche.

Le député estime également que le gouvernement fédéral doit réparer les quais avant de les céder. « Pourtant on payait, mais ç’a été abandonné quand même, et là, c’est pas vrai qu’on va nous redonner les quais tout croche en nous disant “continuez à payer les Québécois”. ».

Harold LeBel a d’ailleurs déposé une motion à l’Assemblée nationale en février dernier pour demander au gouvernement fédéral de réparer ses infrastructures portuaires avant de les céder. La motion a été adoptée à l’unanimité.

Plus d'articles