Retour

Révision des programmes au N.-B. : Fredericton dévoile ses options

Le gouvernement du Nouveau-Brunswick a présenté vendredi matin un rapport qui présente les choix envisagés dans le cadre de la révision stratégique des programmes.

« Les choix présentés dans ce rapport proviennent d'idées lancées par des Néo-Brunswiskois dans le cadre du processus de révision », a déclaré le ministre responsable de cet exercice, Victor Boudreau. Le gouvernement Gallant dit étudier tous les choix qui figurent au rapport, mais qu'ils ne seront pas tous appliqués.

Le ministre Victor Boudreau a confirmé que le gouvernement pourrait fermer des petits hôpitaux en région. « Si les gens veulent absolument protéger leur système de santé, il faut qu'ils pointent vers d'autres choix dans ce document-là qu'ils sont prêts à vivre avec », a-t-il dit.

Le nombre d'enseignants pourrait encore diminuer. « On parlerait de nouvelles compressions. Alors ce qui a été fait dans le premier budget est fait, a-t-il ajouté. Ça serait de voir si on continue dans cette veine-là ou non. »

Parmi les initiatives possibles figurent celles de regrouper les centres d'appels gérés par le gouvernement de même que les services de laboratoire non médicaux, privatiser l'entretien des routes, mieux cibler le commerce illégal du tabac, augmenter la taxe de vente harmonisée de même que l'impôt sur le revenu des sociétés, établir des péages routiers et augmenter la taxe sur le tabac.

« En faisant ces choix difficiles dans le cadre du prochain budget, nous pourrons mieux réaliser nos priorités, c'est-à-dire créer des emplois et aider les familles grâce à des investissements dans les soins de santé et en éducation », a dit Victor Boudreau.

Les Néo-Brunswickois pourront faire part de leurs commentaires au gouvernement. « On veut donner l'opportunité aux citoyens de commenter le rapport, mais il n'est pas nécessaire de faire d'autres consultations publiques », a-t-il ajouté. 

Le gouvernement de Brian Gallant cherche à réduire les dépenses publiques et à augmenter les revenus de la province. Le but est d'économiser 600 millions de dollars. Le gouvernement a déjà identifié des économies de 115 millions de dollars. Dans ce rapport, 1 milliard de dollars en recettes et en économies est proposé.

Le gouvernement annoncera quelles options seront prises en compte lors du dépôt du budget provincial de 2016-2017.

Le NPD réagit

Le chef du Nouveau Parti démocratique du Nouveau-Brunswick, Dominic Cardy, a critiqué par voie de communiqué, le fait que le nombre d'enseignants puisse encore diminuer. « Brian Gallant, Victor Boudreau et Serge Rousselle doivent laisser aux enseignant, aux parents et aux directions d'écoles le soin de gérer le système scolaire, ils devraient eux-mêmes retourner à l'école », a-t-il dit.

Il a qualifié l'annonce d'occasion « ratée ». « Ça n'a rien d'une réforme sérieuse, a-t-il ajouté. Pas un mot sur les choix difficiles en ce qui a trait aux dépenses en santé. Seulement des compressions dans les programmes dont nous avons besoin tout en faisant fi du gaspillage auxquels les libéraux tiennent. »

Avec les informations de Nicolas Steinbach

Plus d'articles

Commentaires