Retour

Révision stratégique des programmes au N.-B. : pas assez loin selon des observateurs

Le gouvernement du Nouveau-Brunswick est-il allé assez loin avec sa révision stratégique des programmes?

Plusieurs observateurs en doutent toujours, deux semaines après le dépôt du plus récent budget provincial qui introduit, entre autres, une hausse de 2 % de la taxe de vente harmonisée.

Plusieurs pensent que la démarche a débouché sur des résultats décevants, étant donné la durée des consultations et les mises en garde formulées par le gouvernement provincial.

Victor Boudreau, ministre de la Santé et responsable de la révision stratégique des programmes, se défend d'avoir maintenu le statu quo, en matière de soins de santé.

« Nous travaillons avec la Société médicale sur deux différents projets qui pourraient vraiment transformer la manière dont on offre des soins primaires. Éventuellement, peut-être dans 10 ou 20 ans, on pourrait commencer à regarder à certaines réductions. Mais il faut faire ce transfert-là avant que la société ne s'adapte à ce changement », conclut le ministre.

Plus d'articles