Retour

Rien ne disparaît dans les toilettes, rappelle Gatineau à ses citoyens

Des dentiers, des téléphones cellulaires, des jouets et des sous-vêtements ne sont que quelques-uns des objets inusités qui se retrouvent dans le réseau d'égout de Gatineau chaque année. La Ville lance un appel aux citoyens, mercredi, afin qu'ils arrêtent de se servir des toilettes et des éviers comme de poubelles.

Le rejet de détritus dans le réseau forme d'immenses mottes qui doivent ensuite être retirées, contribuant aux bris, à l'engorgement et à la détérioration accélérée du réseau, prévient la Ville.

Ainsi, les résidus de table (dont la graisse et les os), les tampons et les serviettes hygiéniques, la soie dentaire, les cheveux et les cotons-tiges font partie des substances qui ne devraient jamais être jetées dans les toilettes ou dans les éviers.

Les résidus domestiques dangereux, dont l'huile à moteur, la peinture, les médicaments et les produits nettoyants, ne doivent pas non plus s'y retrouver, rappelle la Ville à ses citoyens.

« Tous les liquides également, l’huile à moteur, gras de bacon [...] On ne peut pas mettre ça dans l’évier. C’est proscrit de toute façon. Il y a un règlement », explique Guy Crécheur, chef de la Division usines et traitement des eaux du Service de l’environnement à la Ville de Gatineau.

La Municipalité invite les citoyens à consulter le moteur de recherche Info D-TRI-TUS sur le site web de la ville afin de savoir comment se débarrasser des différentes matières.

Gatineau traite annuellement l'équivalent de 17 000 piscines olympiques d’eaux usées, soit 51 240 000 litres. Dans ces eaux usées, on trouve chaque année 200 tonnes métriques de détritus qui ne devraient pas s’y retrouver.

D'ici trois ans, l'usine du secteur de Gatineau sera modernisée au coût de 80 millions de dollars. Une partie de cet argent servira à l'installation d'un nouveau dégrilleur, pour tenter de réduire davantage les quantités de détritus.

La ville aura aussi besoin de la collaboration des résidents. particulièrement dans le secteur de Masson-Angers où les quantités de détritus sont importantes

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un avion s'écrase dans un arbre





Rabais de la semaine