Retour

Saint-Augustin : la réfection du centre Jean-Marie-Roy en veilleuse

Les travaux de réfection du Centre communautaire Jean-Marie-Roy, à Saint-Augustin-de-Desmaures, sont suspendus jusqu'au lendemain des élections municipales.

Un texte de Louis Gagné

Le sous-ministre aux Affaires municipales et à l’Occupation du territoire, Marc Croteau, a recommandé au directeur général de la Ville de surseoir à l’exécution des travaux, pour lesquels un montant de 1,2 million de dollars avait été réservé.

Cette appropriation budgétaire avait été adoptée lors de la séance du conseil du 16 mai dernier malgré l’opposition du maire Sylvain Juneau. Les conseillers de l’ancienne administration du maire Marcel Corriveau étant majoritaires, le maire n’avait pas été en mesure de bloquer la résolution.

Sylvain Juneau soutenait que les travaux de réfection d’urgence représentaient une dépense inutile puisqu’un promoteur a récemment déposé une offre pour acquérir l’édifice, le démolir et réaliser un projet immobilier.

« On va mettre 1,2 million vraisemblablement aux ordures parce que les conseillers Corriveau veulent aussi accepter éventuellement l’offre du promoteur qui implique de démolir le bâtiment », avait-il dénoncé.

Intervention demandée

Le maire souhaitait que la décision de réaliser ou non les travaux soit prise par le prochain conseil municipal, dont les membres seront élus lors des élections du 5 novembre prochain. Le 22 juin, M. Juneau avait écrit au sous-ministre Croteau afin qu’il intervienne et mette « un frein à la dilapidation injustifiée des fonds publics ».

Son intervention réjouit le maire. Il est persuadé que les travaux ne pourront être réalisés avant les élections prévues dans quatre mois en raison du temps que requiert l’analyse du dossier.

M. Juneau soutient que les nouveaux conseillers auront une plus grande légitimité pour voter un budget afin de réaliser les travaux de réfection d’urgence ou les rénovations qui s’imposent à long terme.

« Si le prochain conseil, moi inclus, décide d’aller de l’avant pour dépenser 25 ou 30 millions dans un bâtiment, bien on le fera, mais on le fera avec des gens qui pourront analyser les choses sans avoir un passé plus que douteux à défendre », a réagi le maire en entrevue à Radio-Canada.

Sylvain Juneau assure que le report des travaux de rénovation ne représente aucun risque pour les personnes qui fréquentent le Centre communautaire Jean-Marie-Roy.

« Il n’y a pas de danger pour les citoyens d’aller là. Il n’y a aucun danger pour la sécurité puis la santé, sinon, il serait fermé, mais ce que ça change concrètement, c’est qu’il y a 1,2 million de dollars des taxes des citoyens qui s’en iront pas aux vidanges », a-t-il martelé.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un enfant impressionne à la batterie dans le métro de New York





Rabais de la semaine