Retour

Saint-Laurent réclame le prolongement de la ligne orange du métro

L'arrondissement de Saint-Laurent demande à nouveau à Québec de prolonger la ligne orange du métro jusqu'à la gare de train de banlieue Bois-Franc pour la relier au futur Réseau électrique métropolitain.

Un reportage de Benoît Chapdelaine

Le maire de l'arrondissement, Alan DeSousa, écrit dans une lettre envoyée vendredi au ministre des Transports du Québec, Jacques Daoust, que ce prolongement de deux kilomètres contribuerait au succès du projet de la Caisse de dépôt et placement.

Le maire DeSousa réclame depuis longtemps un prolongement de la ligne orange pour desservir son arrondissement, qui abrite un important parc industriel voisin de l'aéroport Montréal-Trudeau. Il rappelle que la première phase du projet de la Caisse de dépôt prévoit une seule interconnexion train-métro, soit à la gare Centrale.

Il précise qu'un lien direct avec le métro dans Saint-Laurent aurait un impact positif pour les emplois dans l'ouest de l'île.

Alan DeSousa se défend de réclamer un prolongement de la ligne orange avant celui prévu de la ligne bleue entre la station Saint-Michel et l'arrondissement d'Anjou, dans l'est de l'île.

« Pour nous, on avait toujours dit que la ligne bleue, c'était une extension du métro normale et qui doit desservir la population. On n'avait à nul point un débat, est-ce qu'on avance un prolongement de la ligne orange au détriment de la ligne bleue », ajoute le maire.

Alan DeSousa n'indique pas dans sa lettre combien coûterait un prolongement de la ligne orange, mais rappelle que la Société de transport de Montréal (STM) prévoit déjà un garage souterrain de presque 400 millions de dollars à la station Côte-Vertu pour les nouvelles voitures de métro.

La STM doit donc déjà prolonger une partie du tunnel.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine