Retour

Salaires : OPG n’aura pas à faire d’autres consultations

Le gouvernement ontarien ne forcera pas le producteur d'électricité Ontario Power Generation à tenir de nouvelles consultations publiques au sujet des hausses de salaire planifiées pour ses dirigeants.

Selon la proposition d’OPG, le salaire de son PDG passerait de 1,5 million à un maximum de 3,8 millions de dollars.

Par ailleurs, quelque 80 cadres auraient maintenant droit à des primes de rendement pouvant atteindre un total de 8 millions.

La société publique avait publié sur son site web en décembre un document de 11 pages expliquant comment elle avait calculé les nouveaux plafonds salariaux proposés de ses dirigeants, mais sans chiffrer ces plafonds.

Ce n’est que le 1er janvier, à l’issue de la période de consultation, que les nouveaux salaires ont été affichés sur Internet.

Rien à cacher?

Le Conseil du trésor affirme néanmoins qu’OPG a agi de « bonne foi » et ne demande pas d'autres consultations.

OPG était la première agence provinciale à soumettre son plan de rémunération dans le cadre du dégel des salaires dans la fonction parapublique.

Les organismes provinciaux ont jusqu’en septembre pour le faire. Le gouvernement leur a rappelé d’afficher les nouveaux salaires proposés durant la période de consultations à l’avenir.

« Déraisonnables »

Jeudi soir, la première ministre de l'Ontario, Kathleen Wynne, a cependant affirmé que certaines augmentations proposées pour les cadres du secteur public sont « déraisonnablement élevées » et a averti que certaines pourraient être refusées.

Dans sa déclaration écrite, elle ne précise toutefois pas si elle vise les cadres d'OPG ou de Metrolinx, ou les deux.

Vendredi, Kathleen Wynne a confié à La Presse canadienne que selon elle OPG doit proposer un salaire plus raisonnable pour son PDG.

Plus d'articles