Retour

« Sale pute », « grosse épaisse » - les députées du Québec reçoivent aussi des messages haineux

La députée albertaine Sandra Jansen a secoué le monde politique il y a deux semaines, en lisant tout haut à l'Assemblée législative des messages haineux et misogynes qu'elle a reçus à travers les réseaux sociaux. Depuis, de nombreuses femmes dénoncent, elles aussi, les remarques désobligeantes dont elles font l'objet.

Au Québec, le phénomène existe aussi à l'Assemblée nationale, même s'il semble moins virulent. Cette violence fait partie du quotidien de bien des politiciennes, qu'elles soient députées d'expérience ou fraîchement élues.

Commentaires douteux sur leur apparence physique, remarques offensantes sur leur orientation sexuelle, clichés sur le tempérament des femmes, les commentaires reçus n'ont souvent rien à voir avec la politique. Hugo Lavallée a recueilli les témoignages de plusieurs députées de différentes allégeances politiques.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un rottweiler goûte à du citron pour la première fois





Rabais de la semaine