Retour

Santé Canada autorise un premier centre d'injection supervisée à Ottawa

Santé Canada a annoncé mercredi après-midi qu'elle autorisait un premier centre de consommation supervisée à Ottawa.

Selon la ministre de la Santé du Canada, Jane Philpott, ce site fournira des services nécessaires dans la lutte contre la crise des opioïdes.

« Ce site offrira d’autres outils et mesures de soutien pour contribuer à la lutte contre la crise des surdoses [...] les [centres] de consommation supervisée font partie intégrante de notre intervention globale », a-t-elle déclaré par voie de communiqué.

En entrevue à l'émission Sur le vif, un coordonnateur du Centre de santé communautaire Côte-de-Sable d’Ottawa, Jean-François Martimbault, s'est dit heureux de la décision de Santé Canada.

« On se sent validés. On dit qu'il y a un problème, qu'il faut agir et le gouvernement est d'accord avec nous », a-t-il déclaré.

Selon Santé publique Ottawa, il y a eu 684 visites pour des surdoses aux urgences, dont 135 en juin.

M. Martimbault a rappelé que le Centre de santé communautaire avait travaillé sur ce dossier depuis cinq ans et que six consultations ont été organisées pour sonder la communauté.

« À la longue, le monde va s'habituer. Je ne crois pas qu'il y aura beaucoup de résistance à ce mode d'intervention », a affirmé le coordonnateur.

« Un centre d'injection supervisée serait plus sécuritaire pour la communauté et probablement aussi pour les toxicomanes. Je pense que c'est un très sage investissement pour stopper la transmission des maladies infectieuses », a pour sa part estimé un ramasseur d'aiguilles souillées, Douglas Ryan.

Le centre de consommation supervisée de Côte-de-Sable, le 15e du genre au Canada, devrait ouvrir ses portes en octobre.

Plus d'articles

Commentaires