Retour

Santé mentale, marijuana et revenus discutés à la conférence des ministres de la Santé

Les ministres de la Santé des provinces, des territoires et du gouvernement fédéral se rencontrent jeudi à Winnipeg. La santé mentale, les dépendances, un programme national d'assurance-médicaments et les dangers du cannabis chez les jeunes sont quelques-uns des sujets qui devraient faire l'objet de discussions.

Lorsque les dirigeants provinciaux et fédéraux de la santé se sont rencontrés il y a huit mois à Edmonton, les problèmes urgents comprenaient la santé mentale et la toxicomanie, la crise des opioïdes, les grandes lignes d'une stratégie nationale d'assurance-médicaments et les efforts continus des provinces pour obtenir une meilleure participation d'Ottawa dans tous ces dossiers.

Ces questions sont encore pressantes à l'heure où les ministres de la Santé fédéraux, provinciaux et territoriaux se réunissent à l'hôtel Fort Garry, à Winnipeg, jeudi et vendredi, pour leur sommet annuel.

Mais il manquera à cette réunion un joueur important; le nouveau ministre de la Santé de l'Ontario ne sera pas annoncé avant vendredi, date à laquelle Doug Ford sera officiellement assermenté.

Un porte-parole du ministre de la Santé du Manitoba, Kelvin Goertzen, rappelle qu'il a passé les deux premières années à son poste à apporter des changements radicaux aux services d'urgence de Winnipeg et à modifier en profondeur le système de santé. Il affirme cependant que le ministre est limité quant à son action en raison de la prochaine élection partielle à Saint-Boniface. Un gouvernement doit réduire ses annonces lors d'une élection.

Mais on peut s'attendre que le ministre de la Santé du Manitoba continue de faire pression pour obtenir davantage d'engagements d'Ottawa sur les stratégies de santé mentale et de lutte contre les dépendances et, comme d'autres provinces, pour demander plus d'argent fédéral.

Le Manitoba a exprimé un appui nominal à un plan national d'assurance-médicaments et il est probable que Kelvin Goertzen cherchera plus de détails de la part du gouvernement libéral sur ce plan ainsi que les coûts qui y seraient rattachés.

Le directeur parlementaire du budget estime qu'un programme national d'assurance-médicaments pour tous les Canadiens permettrait d'économiser environ 4,2 milliards de dollars par année.

Le gouvernement progressiste-conservateur du Manitoba a été parmi les plus prudents en ce qui concerne la légalisation de la marijuana. Dans cette optique, M. Goertzen poursuivra probablement les efforts de son gouvernement pour inciter Ottawa à faire preuve de plus d'agressivité au sujet des répercussions du cannabis sur la santé.

Les progressistes-conservateurs insistent particulièrement sur l'impact à long terme du cannabis sur les jeunes.

Un nouveau groupe de défense des droits

Alors que les ministres fédéraux et provinciaux de la Santé se réunissent à huis clos à l'hôtel Fort Garry pour discuter des politiques, un nouveau groupe de défense des droits sera lancé au même endroit.

La Coalition manitobaine de la santé (CMS), qui verra le jour officiellement au cours de la première journée de la réunion des ministres, deviendra le dernier élément provincial d'un réseau pancanadien d'affiliés de la Coalition canadienne de la santé, un organisme de défense des soins de santé universels.

La CMS a embauché un directeur provincial et représente un certain nombre de groupes d'intervenants en santé dans la province.

Un groupe de pression fera une demande très spécifique lors de la réunion des ministres de la Santé.

Les patients et les familles touchés par l'amyotrophie spinale sont venus de partout au Canada pour participer à une marche à côté de l'hôtel Fort Garry.

Le groupe tentera de sensibiliser les gens à la place des maladies rares dans un programme national d'assurance-médicaments.

Avec des informations recueillies par Sean Kavanagh, CBC News

Plus d'articles