Retour

Saskatchewan : des candidats veulent profiter du redécoupage de la carte électorale

Le redécoupage de la carte électorale en Saskatchewan pourrait changer la donne dans la province, croient des députés saskatchewanais. Lors du déclenchement de la campagne électorale, dimanche, 13 des 14 circonscriptions étaient détenues par les conservateurs.

Le nouveau découpage, adopté en 2013, sépare clairement les villes des régions rurales. Pour Erin Weir, candidat néo-démocrate dans Regina-Lewvan, c'est un avantage pour son parti : « Ce sont des circonscriptions que le NPD peut gagner. Je pense que c'est un système plus juste d'avoir l'opportunité d'avoir des gens qui habitent à Regina d'élire quelqu'un de Regina », souligne-t-il.

La nouvelle carte reflète mieux la population de la Saskatchewan et fera place à des luttes à deux, parfois à trois candidats, selon Ralph Goodale, député libéral sortant dans Regina-Wascana. « Je crois qu'il y aura plusieurs circonscriptions en Saskatchewan qui seront à gagner », dit-il.

Ce sont les citoyens qui seront les grands gagnants de cette nouvelle carte électorale, croit Louis Browne, candidat libéral dans Regina-Lewvan. La séparation entre les régions urbaines et rurales permettra aux députés de se spécialiser sur les enjeux spécifiques à la réalité de leur circonscription.

Les trois députés interrogés sont unanimes : le découpage de la nouvelle carte électorale fera place à un paysage politique bien différent lors des élections du 19 octobre, selon eux.

Les candidats conservateurs n'étaient pas disponibles pour des entrevues dimanche.

Plus d'articles

Commentaires