Retour

Scarlett Tays, la première femme transgenre candidate aux élections du N.-B.

Scarlett Tays vient d'être élue candidate dans la circonscription de Fredericton-Nord pour le Nouveau Parti démocratique (NPD). Elle est la première femme transgenre à se présenter comme candidate aux élections du Nouveau-Brunswick.

Dès l’âge de 15 ans, Scarlett Tays se découvre transgenre. Elle gardera toutefois le secret pendant 10 ans. J’avais très peur. Je pensais que plusieurs membres de ma famille m’abandonneraient, que mes amis m’abandonneraient, que je n’aurais pas d’emploi, explique-t-elle.

Elle a finalement révélé son identité sexuelle à l’âge de 25 ans : J’ai fait le choix d’être moi-même et d’être heureuse. Un pas de géant dans la vie de la jeune femme originaire de Sussex qui étudie la biologie à l’Université Athabasca tout en travaillant comme serveuse dans un restaurant de Fredericton.

Le saut en politique

Un an plus tard, elle fait un autre saut et se lance en politique provinciale grâce à un ami membre du NPD qui lui a demandé si elle avait envie d’être candidate aux prochaines élections. J’y ai pensé longtemps et je me suis dit que j’avais envie de lutter pour notre communauté.

Elle dit toutefois avoir eu des craintes.

Elle estime toutefois que l’opinion des Canadiens envers les personnes transgenres s’améliore. Si je ne m'étais pas présentée, je crois sincèrement qu’il y aurait une autre personne trans à le faire dans quelques années.

La candidate dit quand même vouloir s’attaquer aux idées conservatrices, entre autres en milieu rural, où selon elle il y a beaucoup de travail à faire.

La jeune femme veut inspirer les autres et leur démontrer une fois pour toutes que nous sommes tous égaux.

Pourquoi le NPD?

Scarlett Tays dit avoir choisi le NPD car c’est un parti progressiste. De plus, il aide les familles et les personnes à faible revenu, ajoute-t-elle.

Je viens d’un milieu ouvrier donc je comprends ça et je veux appuyer ma communauté, dit-elle.

Selon elle, le NPD est le parti qui aide quiconque est marginalisé.

Plusieurs initiatives du parti lui tiennent à coeur, comme l’augmentation du salaire minimum à 15 $ l’heure. Elle voudrait aussi que les services de garde soient modifiés pour aider davantage les familles.

Il faut vraiment allonger les heures d’ouverture des services de garde pour permettre aux parents de travailler. D’après moi, les écoles et les garderies devraient être ouvertes de 6 h à 18 h. De plus, j’aimerais qu’on maximise les espaces disponibles et qu’on crée davantage de garderies, explique-t-elle.

Plus d'articles