Retour

Sentier de la Giclais : rapatriement d'un nom francophone à Saint-Vital

Le conseiller municipal de Saint-Vital, Brian Mayes, souhaite que la voie de transport actif entre le cercle Twickenham et la rue Frobisher, dans le sud de Winnipeg, soit baptisée le « sentier de la Giclais ».

En 1958, la municipalité rurale de Saint-Vital, intégrée à Winnipeg qu’en 1971, a changé le nom de l’avenue de la Giclais pour celui de Sterling Avenue, « en raison des difficultés qu’éprouvent plusieurs personnes à prononcer le nom de l’avenue », selon des documents municipaux.

Le nom d'origine de la voie publique a été donné en l’honneur de Marie-Joseph Alain Magon de la Giclais, un homme d’affaires de Saint-Boniface qui avait des liens étroits avec la communauté francophone locale. M. de la Giclais a combattu pour la France lors de la Première Guerre mondiale et a été décoré de la Légion d’honneur.

S’adressant en français au Comité Riel de la Ville de Winnipeg, lundi, le conseiller Mayes, anglophone d'origine, a souligné que non seulement la langue de Molière avait eu une présence historique dans le quartier de Saint-Vital, mais aussi qu’elle continue d’avoir une importance actuelle, citant en exemple deux écoles de la Division scolaire franco-manitobaine qui se trouvent dans le quartier.

Pour moi, [le nom du sentier] est un symbole important. C’est important de reconnaître [le rôle du français] à Saint-Vital.

Brian Mayes, conseiller de Saint-Vital

« Soixante ans plus tard, et nous rectifions finalement la situation », a-t-il soulevé en fin de réunion.

La recommandation du conseiller Mayes sera acheminée au comité d’orientation permanent sur la protection, des services communautaires et des parcs, qui examinera la motion à sa prochaine rencontre, prévue le 16 janvier.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine