Retour

Serge Simard veut accélérer le projet de réaménagement de la route 170

D'ici 5 ans, les résidents de L'Anse-Saint-Jean pourraient finalement voir un nouveau tracé de la route 170. Le projet pour corriger des courbes et des dénivelés dangereux est dans les cartons depuis 2009, mais tarde à se réaliser.

En conférence de presse mardi matin, le député de Dubuc, Serge Simard, a confirmé que ce projet était l’une des conditions pour qu’il accepte de se représenter cet automne. Il est toutefois exaspéré de constater à quel point le dossier piétine depuis dix ans.

Serge Simard compte exiger des délais de construction beaucoup plus serrés et le maire de L'Anse-Saint-Jean, Lucien Martel, abonde dans le même sens.

« On est rendu en 2018 et on parle encore de cinq ans à venir. Pour moi c’est inacceptable, on sait qu’il y a une question de sécurité. Ce que je trouve réaliste, ce serait plus un délai de deux ans et demi, trois ans », a lancé le maire.

M. Martel précise d’ailleurs que près de 70 % du tracé est sur les terres publiques, ce qui permet au gouvernement de commencer les travaux plus rapidement.

Ces travaux qui visent à accroitre la sécurité dans le secteur devraient coûter entre 25 et 50 millions de dollars. Cinq courbes entre les kilomètres 70 à 73 seront donc corrigées et un pont sera construit au-dessus de la rivière Saint-Jean.

La population sera informée des détails du projet à l'automne par le ministère des Transports dans le cadre d'une séance publique.

D'après les informations de Catherine Paradis

Plus d'articles