Retour

Seuls les conservateurs appuient le développement des ressources naturelles, dit Harper

Le chef du Parti conservateur du Canada estime que seule sa formation politique croit à l'importance de l'exploitation des ressources naturelles au pays.

L'économie saskatchewanaise dépend de cet enjeu, a martelé Stephen Harper lors d'un événement de campagne à Regina.

Il a accusé les chefs du Parti libéral du Canada, Justin Trudeau, et du Nouveau Parti démocratique (NPD), Thomas Mulcair de ne pas appuyer ce secteur de l'économie. « Les deux partis croient qu'il ne faut pas exploiter les ressources naturelles », a-t-il lancé devant la ferme familiale Woods, en présence de plusieurs candidats conservateurs.

Stephen Harper soutient que « les deux partis veulent arrêter le développement des ressources avant même d'avoir une évaluation environnementale scientifique et indépendante ». Il a fait savoir que son gouvernement préconise des évaluations environnementales et qu'il se fonde sur la science avant de décider s'il va de l'avant avec des projets.

Le chef conservateur a attaqué les propos d'une des candidates vedettes du NPD en Ontario, la journaliste et auteure Linda McQuaig qui a affirmé la semaine dernière qu'une « grande quantité de sables bitumineux pourrait devoir rester sous terre si le Canada souhaitait atteindre ses objectifs » de réduction des gaz à effet de serre.

Il a conclu en lançant une gifle aux anciens gouvernements NPD de la Saskatchewan. « Je ne pense pas que la Saskatchewan veut retourner aux décennies de non-croissance sous un gouvernement NPD, au niveau fédéral cette fois-ci », a-t-il clamé.

Le Parti conservateur détenait 13 des 14 sièges de la Saskatchewan avant le déclenchement des élections, le 2 août. Un seul siège était détenu par le Parti libéral.

Stephen Harper sera au Manitoba jeudi après-midi. Ce sera la première fois que la province accueillera un chef de parti national depuis le lancement de la campagne électorale. Il était à North Vancouver et à Edmonton mercredi. 

Lors d'un passage à Regina mercredi, Justin Trudeau a quant à lui indiqué qu'il veut améliorer les conditions de la classe moyenne avec son plan de croissance économique et a accusé Stephen Harper de donner des chèques aux plus nantis.

Plus d'articles

Commentaires