Retour

Site du futur campus Civic : deux anciens maires fustigent la CCN

Deux anciens maires de la Ville d'Ottawa dénoncent le choix du pré Tunney par un comité d'experts de la Commission de la capitale nationale (CCN) pour la construction du futur campus Civic de l'Hôpital d'Ottawa.

Dans une lettre ouverte, Jim Durrell et Jacquelin Holtzman affirment qu’il s’agit d’une « très mauvaise » décision, qui aura des conséquences pendant un siècle.

Les deux anciens maires soutiennent que le site choisi était au sixième rang. « Nous parlons ici d’un hôpital, pas d’un casino ou d’une patinoire de hockey », peut-on lire dans la lettre ouverte.

Situé au cœur de la ville, le terrain est à proximité d'une des futures stations du train léger et dans une zone en pleine expansion, ce qui en fait le « site idéal » pour accueillir l'hôpital, selon le comité d’évaluation des sites. Des raisons bidon, estiment M. Durrel et Holtzman.

Qui prendra le train léger quand il sera en train de saigner à mort ? [...] Soyez réalistes.

Jim Durrell et Jacquelin Holtzman

Le coût de démolition de certains édifices situés au Pré Tunney et le déménagement de ces employés pourraient également coûter des millions de dollars, souligne la lettre. « C’est notre argent qui sera gaspillé. »

Les anciens maires urgent la CCN d’expliquer les raisons ayant menées à privilégier ce site.

Par ailleurs, les réactions sont nombreuses au lendemain de l'annonce de la recommandation du pré Tunney comme site du futur campus Civic.

Après les députés fédéraux de la région, c'était au tour, vendredi, de leurs homologues provinciaux de se prononcer. Ceux-ci ont affiché un optimisme prudent.

Du côté de l’Hôpital d’Ottawa, on admet une certaine surprise devant le choix fait par le comité d'experts de la CCN.

Plus d'articles