Le premier ministre du Canada, Justin Trudeau, annonce qu'il recommande la nomination de six nouveaux sénateurs québécois. Le maire de Rimouski, Éric Forest, et la protectrice du citoyen, Raymonde Saint-Germain, sont au nombre des six personnalités recommandées.

L'avocate spécialisée en droit des Premières Nations Renée Dupuis, la docteure Rosa Galvez, le professeur de droit Marc Gold et la médecin de famille Marie-Françoise Mégie sont les quatre autres sénateurs recommandés qui siégeront comme indépendants. Ces derniers deviennent ainsi majoritaires à la Chambre haute.

« En ligne avec l'engagement que nous avons pris devant les Canadiens, tous les sièges vacants au Sénat seront bientôt comblés, a déclaré M. Trudeau. Une fois nommés, ces six candidats exceptionnels du Québec, de concert avec les autres candidats récemment présentés, pourront contribuer à l'établissement d'un Sénat qui reflète l'image de notre grand pays. »

Ces nominations, annoncées après celles en Ontario et dans les autres provinces canadiennes, viennent pourvoir les 21 sièges qui étaient vacants à la Chambre haute du Canada. Les sénateurs nommés au cours du dernier mois ont été choisis au terme d'un appel de candidatures au cours duquel 2700 personnes ont répondu.

Les six nouveaux sénateurs

Renée Dupuis a présidé la commission d'enquête fédérale sur les revendications particulières des Indiens de même que le comité du Barreau du Québec sur le droit en regard des peuples autochtones. Elle a aussi été nommée vice-présidente de la Commission des droits de la personne et des droits de la jeunesse du Québec en 2011.

Mme Dupuis a obtenu la Médaille du Barreau du Québec et un Doctorat honoris causa en droit de l'Université Laval en 2012. Elle a également été nommée membre de l'Ordre du Canada en 2005.

Maire de Rimouski depuis 2005, Éric Forest a amorcé sa carrière politique à l'âge de 27 ans à titre de conseiller municipal dans la ville de Pointe-au-Père. Il a ensuite fait une incartade dans le milieu des affaires à titre de copropriétaire d'un concessionnaire de voitures. Il est ensuite devenu président de l'équipe de hockey junior majeur de la ville, l'Océanic de Rimouski.

M. Forest a aussi été président de l'Union des municipalités du Québec (UMQ) pendant près de quatre ans, soit de 2010 à 2014.

Marc Gold a publié de nombreux ouvrages en plus d'enseigner à la Faculté de droit Osgoode de Toronto. Il a formé des juges, nommés par le gouvernement fédéral, sur le droit constitutionnel et la Charte canadienne des droits et libertés.

M. Gold a abandonné sa carrière universitaire il y a déjà 25 ans pour se consacrer au service à la communauté juive tant aux échelons local, national qu'international.

Médecin de famille depuis plus de 35 ans et professeure d'université depuis plus de 30 ans, Marie-Françoise Mégie est arrivée au Québec en 1976 en provenance d'Haïti. Elle a participé au comité de soins aux personnes âgées et travaillé au sein du comité de révision du curriculum du Département de médecine familiale de l'Université de Montréal.

Mme Mégie est également directrice médicale de la Maison de soins palliatifs de Laval. Membre de plusieurs associations professionnelles, elle a été présidente de l'Association des Médecins haïtiens à l'Étranger et elle est présentement présidente de l'Association des Médecins Francophones du Canada. Elle est aussi rédactrice en chef du Bulletin de l'Association des Médecins Francophones du Canada depuis 2006.

Reconnue pour son intégrité et son ardeur au travail, Raymonde Saint-Germain a servi à titre de haute fonctionnaire au sein du gouvernement du Québec. Elle a occupé les postes de sous-ministre adjointe aux Relations internationales, des Services gouvernementaux, des Relations avec les citoyens et de l'Immigration.

Désignée comme protectrice du citoyen en juin 2011 pour un deuxième mandat. Elle s'est également vu décerner le Prix Orange 2009 de l'Association des groupes d'intervention en défense des droits en santé mentale pour son initiative d'examiner, dans le cadre d'une enquête systémique, les atteintes aux droits des personnes hospitalisées en psychiatrie.

Originaire du Pérou, la docteure Rosa Galvez habite depuis plus de 32 ans au Canada où elle s'est élevée au rang des plus grandes spécialistes de la pollution environnementale et des mesures de contrôle.

Elle s'est spécialisée dans plusieurs problématiques environnementales comme la pollution de l'eau, les déchets et les résidus, les sols contaminés et les répercussions environnementales des activités économiques comme l'exploitation minière ou le transport du pétrole.

Mme Galvez a collaboré avec des organismes gouvernementaux internationaux comme la Commission de coopération environnementale qui veille sur les accords Canada-États-Unis et Québec-Vermont afin de protéger les Grands Lacs et le fleuve Saint-Laurent.

Plus d'articles

Vidéo du jour


Recettes de Noël - Ragoût de boulettes de dinde et épinards