Retour

Soins vétérinaires : les producteurs sont inquiets

La fin annoncée du programme d'amélioration de la santé animale du Québec inquiète les éleveurs et les producteurs laitiers du Bas-Saint-Laurent.

Depuis 45 ans, le gouvernement du Québec assume 35 % de la facture d'une première visite chez un vétérinaire.

Cette aide est non-négligeable, selon le président de la Fédération de l'Union des producteurs agricoles du Bas-Saint-Laurent, Gilbert Marquis.

Il estime que la fin du programme pourrait dissuader les producteurs de procéder à des soins préventifs sur leurs animaux.

Ce sont plusieurs, plusieurs mille dollars par année. Mais, la prévention c'est important, parce qu'on sauve au bout de ligne!

Gilbert Marquis, président de la Fédération de l'Union des producteurs agricoles du Bas-Saint-Laurent

Les producteurs laitiers et les éleveurs du Bas-Saint-Laurent estiment que le programme devrait plutôt être réévalué et mieux adapté à leurs besoins.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un sanglier est coincé sur un lac gelé





Rabais de la semaine