Retour

Sommet du G7 : les préparatifs enclenchés à La Malbaie

Il reste encore près d'un an avant la tenue du sommet du G7 à La Malbaie, mais les préparatifs sont déjà en marche dans la région de Charlevoix.

« On voit des bateaux différents sur le fleuve. Ce ne sont pas des bateaux canadiens, ce sont des bateaux de l'armée américaine qui viennent voir, lance Michel Couturier, maire de La Malbaie. On voit déjà des choses qui ont une envergure considérable dans le coin. »

Une rencontre a eu lieu la semaine dernière avec les intervenants de La Malbaie et des représentants du gouvernement fédéral. « Bien humblement, quand on assiste à un déploiement semblable, c'est démesuré. Ça change le quotidien », illustre M. Couturier.

Le maire de La Malbaie estime que jusqu'à 800 personnes pourraient travailler lors de la tenue du sommet. Pour l'instant, ce nombre est évidemment moins élevé.

Le local qui abritera le quartier général de l'événement est actuellement en rénovation et sera prêt vers la mi-juillet. Une quinzaine de personnes devrait y être installée pour assurer la permanence.

Profiter de la manne

Avec plus de 3000 délégués et environ 2500 journalistes attendus, le sommet du G7 représente d'importantes retombées économiques pour Charlevoix.

« Les commerçants et les hôteliers répondent très positivement. Ils prévoient des rénovations et faire des embauches supplémentaires. Quand l'économie est dans une spirale positive, c'est bon signe pour tout le monde », analyse Michel Couturier.

La date officielle du sommet n'a pas encore été dévoilée par le gouvernement fédéral. Le maire de La Malbaie espère qu'il se tiendra à la fin mai ou au début du mois de juin dans le pire des cas, histoire de ne pas empiéter sur la haute saison touristique.

Une rencontre avec une centaine d'intervenants du monde du tourisme et de l'hôtellerie se déroulera d'ailleurs mercredi pour amorcer la coordination.

Chose certaine, ce n'est pas commun de recevoir les leaders des grandes puissances mondiales. Michel Couturier parle de « l'expérience d'une vie » et espère que ses concitoyens pourront assister au déploiement de ce « spectacle » d'envergure. Il croit également que le sommet sera l'occasion pour plusieurs étudiants d'ajouter des expériences de travail intéressantes à leur CV.

« C'est évident que les gens qui ont un volet international avec une facilité avec les langues, je pense qu'ils pourront trouver quelque chose à faire! »

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine