Retour

Sondage : la droite en tête, quel que soit le candidat

Un second sondage réalisé par Mainstreet Research et commandé par Postmedia a testé différents scénarios en fonction des candidats déclarés à la direction du Parti conservateur uni de l'Alberta. Dans tous les cas, la droite serait gagnante si les élections avaient lieu aujourd'hui.

Un premier sondage publié mardi indiquait que la droite obtiendrait 57 % du vote populaire si les élections avaient lieu aujourd’hui. Un second, publié mercredi, indique que les conservateurs gagneraient quel que soit le candidat du Parti, lors des prochaines élections de 2019.

Si Brian Jean était candidat, il remporterait ainsi 59 % des voix contre 28 % pour la formation de Rachel Notley. En cas de candidature de Jason Kenney, les intentions de vote baisseraient à 56 %, tandis que le NPD obtiendrait 30 % des voix.

Selon Steve Pinkus, vice-président de Mainstreet Research, la différence entre les deux candidats est minime compte tenu de la marge d'erreur. « La course à la chefferie vient tout juste de commencer. Je ne vois pas une différence énorme entre ces deux personnes-là », indique-t-il.

Doug Schweitzer, le troisième candidat, relativement peu connu du grand public, obtiendrait pour sa part 52 % des voix. Dans ce cas de figure, le NPD en remporterait 31 %.

La candidature de Derek Fildebrandt, qui pourrait se présenter, a également été explorée dans le sondage. Ce dernier obtiendrait 54 %, contre 30 % pour le NPD.

Ces scénarios font également apparaître des différences quant au nombre d'électeurs indécis.

Avec Brian Jean comme candidat, seuls 21 % des électeurs se disent indécis, mais avec Jason Kenney, ce taux monte à 28 %. « La confiance en M. Kenney n'est pas aussi élevée que celle envers M. Jean », conclut Steve Pinkus, à propos des résultats.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Ce husky n'arrête pas d'éternuer!





Rabais de la semaine