Retour

Statue d’Edward Cornwallis à Halifax : la ministre fédérale de la Justice ne prend pas de position

Le sort de la statue du fondateur de la ville d'Halifax, Edward Cornwallis, qui est située dans un parc de la capitale néo-écossaise, demeure incertain.

Certains voudraient la voir disparaître du centre-ville, d'autres voudraient qu'elle soit conservée au nom de l'histoire.

Le personnage est controversé parce qu'il a offert une prime pour tout scalp de Micmac, en plus d'avoir pris la décision de déporter les Acadiens.

Le débat entourant sa mémoire dans l'espace public a repris de la vigueur à l'occasion de la fête du Canada. Des militants autochtones ont manifesté devant le monument pour dénoncer la persécution de leur peuple.

La ministre fédérale de la Justice, Jody Wilson-Raybould, en visite en Nouvelle-Écosse cette semaine à l'occasion d'une réunion de chefs autochtones et de politiciens, n'a pas voulu prendre une position. Les communautés micmaques locales détermineront, selon elle, la meilleure solution.

Le chef régional des Premières Nations, Morley Googoo, dit que même les Micmacs sont divisés sur la question.

Il attend de voir les conclusions du comité d'experts qui conseillera la Ville d'Halifax sur la place qu'occupe Edward Cornwallis dans l'espace public.

Le comité d'experts se mettra au travail le mois prochain. Ses membres détermineront eux-mêmes quand ils présenteront leurs recommandations.

D'après un reportage d'Olivier Lefebvre

Plus d'articles

Commentaires