Retour

Steven Blaney se lance dans la course à la direction du Parti conservateur du Canada

Le député fédéral de Bellechasse-Les Etchemins-Lévis, Steven Blaney, se lance officiellement dans la course à la direction du Parti conservateur du Canada.

M. Blaney a fait son annonce dimanche midi, lors du brunch annuel de l'association conservatrice de sa circonscription à Lévis. Devant environ 300 militants, il a énoncé les trois thèmes qu'il entend développer tout au long de sa campagne : sécurité, stabilité et prospérité.

Se réclamant de l'héritage de l'ex-premier ministre Stephen Harper, le candidat a profité de sa tribune pour écorcher le gouvernement de Justin Trudeau, l'accusant d'être à l'origine d'une dérive identitaire et budgétaire.

« On avait des budgets équilibrés. On avait des plus grands transferts en matière de santé, en éducation. On réduisait [les dépenses], on assurait la prospérité. Est-ce que ça vous manque, ça, un bon gouvernement canadien? », a-t-il demandé aux militants conquis d'avance.

À la recherche d'appuis dans son caucus

Aucun député du caucus conservateur n'était présent pour appuyer Steven Blaney. Le sénateur conservateur Jean-Guy Dagenais y était toutefois. Il a accepté d'être le coprésident de la campagne de M. Blaney, qu'il décrit comme un ami.

« C'est quelqu'un qui a occupé des gros ministères, dont celui de la Sécurité publique. C'est quelqu'un qui est capable de prendre ses responsabilités et qui est responsable envers ses commettants », a dit le sénateur.

Des maires de municipalités qui se trouvent dans la circonscription de M. Blaney étaient aussi sur place. Comme plusieurs militants, ils ont souligné que leur député avait toujours été très présent dans Bellechasse-Les Etchemins-Lévis.

10 années en politique fédérale

Steven Blaney a été élu sous la bannière conservatrice pour la première fois en 2006. Dès 2011, il a dirigé le ministère des Anciens combattants, avant d'être nommé ministre de la Sécurité publique et de la Protection civile en 2013.

C'est d'ailleurs M. Blaney qui avait piloté l'important projet de loi antiterroriste du gouvernement Harper qui a été adopté en 2015 dans la foulée des attentats à Saint-Jean-sur-Richelieu et à Ottawa.

Réélu en 2015 malgré la défaite du Parti conservateur, M. Blaney occupait le poste de porte-parole en matière de Services publics et d'approvisionnement, auquel il a renoncé dernièrement pour réfléchir à l'avenir de son parti, disait-il.

La course à la succession de Stephen Harper compte six candidats officiels : Maxime Bernier, Kellie Leitch, Michael Chong, Andrew Scheer, Brad Trost, et Deepak Obhrai.

Bien que le député Erin O'Toole ait lui aussi lancé sa campagne, sa candidature n'a pas encore été officialisée par le Parti conservateur.

D'autres songent aussi à déposer la leur, comme les ex-députés Pierre Lemieux et Chris Alexander ainsi que l'ancienne ministre Lisa Raitt.

Le nouveau chef conservateur sera élu le 27 mai prochain.

Plus d'articles